l'ange Michael
Bienvenue sur le forum de l'ange Michael
enregistrez vous et venez vite nous rejoindre

n'oubliez pas de vous présenter Wink... merci

Le public doit exiger un journalisme honnête !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le public doit exiger un journalisme honnête !

Message par Mikelle le Lun 23 Mai - 17:30

Le public doit exiger un journalisme honnête !

par Forbes Landis Everett - 2010



Qu'est-ce que ce silence sur les attaques du meilleur représentant de l'American Dream ? Ne laissons-nous pas l'avenir de nos enfants entre les mains de tyrans ? N'est-il pas temps de parler des dommages causés par un journalisme opportuniste dans notre culture ?

L'année dernière, les nouvelles de la mort prématurée de la pop-superstar Michael Jackson a choqué le monde. Comme je suis un fan de musique classique, pas un connaisseur de musique pop ou de l’une de ses stars, la mort de Jackson n'a pas immédiatement suscitée d’émotion particulière en moi. Je l’ai juste enregistrée.

Mais les jours passant, et comme je baignais passivement dans les news sur la mort de Jackson, j'ai commencé à me sentir de plus en plus mal à l'aise. Un homme est décédé : Quel besoin avaient les médias de montrer avec empressement les images humiliantes de la façon dont Jackson aurait pu paraître sur son lit de mort ? J'ai été invité à me pencher sur ce cas de manière plus approfondie.

Après plus d'un an, bien que je ne sois pas aujourd'hui et ne serai jamais fan de Michael Jackson, et malgré mon point de vue parfois sceptique quant à la frénésie remarquable de certains adeptes invétérés de Michael Jackson, je ressens le besoin de le dire :
Afin de préserver le rêve américain pour nos enfants, nous devons cesser d'abuser de nos esprits talentueux et créatifs par jalousie et incompréhension.

Jackson a été traité par les médias tel un individu étrange, bizarre, et même étiqueté comme un monstre, au propre comme au figuré. Mon opinion à ce sujet est claire : Bien que parfois, avec un regard subjectif, Jackson pouvait être qualifié "différent", la moitié de cette excentricité était due au fait qu'il soit né pour être un artiste forcément différent des autres de par la nature de son imagination et de sa créativité, et d’autre part, du fait qu'il ait été contraint à être si peu conventionnel par un degré de pression des médias peu, sinon jamais connu. Etre différent des autres ne signifie pas être dangereux pour les autres. Tant que l'on ne viole pas les droits d'autrui, on a le droit d'être soi-même. Dans une société qui privilégie les droits de l'homme et la liberté, je ne trouve aucune justification à des attaques sur des personnes perçues comme «différentes». Ces types d'attaques sont particulièrement sordides quand elles provoquent la propagation de fausses rumeurs par avidité. Après l'acquittement de Jackson en 2005 pour des accusations d'enfants prétendument molestés, plusieurs journalistes, comme Aphrodite Jones, ont fini par avouer que la plupart des médias présents avaient volontairement mis l'objectivité de côté pour couvrir l'affaire Michael Jackson, en fragmentant les faits divulgués lors des audiences, n’effectuant que des rapports anti-Jackson dans les news.

L’humanité a souvent dû son progrès scientifique ou artistique à la "bizarrerie" et "l’excentricité". Prenons, par exemple, Galileo Galilei, qui a été inculpé pour avoir ouvertement discuté de la théorie de Copernic, un concept considéré comme coupable et condamnable à ce moment-là, et qui, plus tard, bien sûr, est devenu la norme acceptée de la compréhension scientifique de l’univers.

On peut aussi s’arrêter et considérer à quel point l’idée de la démocratie était une trahison autrefois, à quel point elle était dangereuse pour l'aristocratie, et comment, plus tard, la démocratie est devenue dominante dans le monde de la philosophie politique. Nous pouvons également rappeler que les concepts de l'égalité homme-femme, des différentes ethnies, des religions diverses, ont tous été tournés en dérision quand ils ont émergés. En outre, si elle n'avait pas pensé différemment des autres, peut-être que Mère Teresa n’aurait été qu’une femme au foyer au lieu de voyager en Inde, au péril de sa vie pour l'humanité ?

En gardant l'histoire de ces idées et personnes exceptionnelles à l'esprit, je peux presque garantir que si l'on avait tué tous les "zigotos" chez nos ancêtres australopithèques il y a 3,5 millions d'années, notre espèce n’en serait pas où elle en est au 21e siècle. Nous pourrions très bien être une espèce beaucoup plus primitive, ne pas avoir inventé le feu et la roue, encore moins un orchestre, la démocratie ou les ordinateurs. N'est-ce pas, après tout, cette diversité qui créé l'évolution?

En d'autres termes, «l’étrangeté» est parfois le résultat inévitable d'une exceptionnelle capacité d'imagination qui ne voit pas de frontière à la recherche de toutes les possibilités créatives. Tant que ces personnes ne font pas de mal, nous devrions les laisser faire. Il est de notre devoir d'être respectueux de ceux qui sont différents non seulement parce que chaque être humain a droit à la liberté, mais aussi parce que la diversité est à l'origine de la survie humaine.

A ceux qui jugent la voix douce de Jackson, le teint de sa peau ou l'apparence de son visage si bizarre, je voudrais simplement dire ceci : Vous ne révélez que votre propre nature, au mieux : l'esprit étroit ou obtus, au pire - cruel et fanatique. Aucun Ecrit saint n’invite à critiquer l'apparence physique de personnes ayant contribué si généreusement pour les plus démunis.

A ceux qui pensent que la voix parlée de Jackson était particulière, je dirais que je ne vois aucune spécificité. La voix parlée ne peut être dissociée de la voix chantée pourtant si appréciée. Il peut être utile pour vous de considérer cette information afin d'élargir votre compréhension du contexte global : il y a des pays où les gens respectent ceux qui parlent à voix basse, dans un cadre calme, de manière non agressive. La norme américaine, où une voix forte semble nécessaire pour l'affirmation de soi, n'est pas la seule norme dans le monde.

A ceux qui critiquent le «roi de la pop» pour l'achat de Neverland, je pose cette question : auriez-vous survécu sans acheter une propriété de la superficie de Neverland si vous n’aviez jamais l’opportunité d’être tranquille, sans être poursuivi par une horde de médias et par un public frénétique chaque fois que vous franchissez votre porte d'entrée? Une résidence énorme avec un vaste jardin aurait pu être la seule opportunité pour cette superstar internationale de se détendre et profiter de l’air frais, sans intrusion constante du public. Après tout, Jackson a gagné son argent par un incroyable labeur et un travail digne d’un perfectionniste irréprochable. À la lumière de son soutien mentionné au Guinness Book des Records à plus de 39 organismes de bienfaisance, il peut très bien paraître hypocrite de critiquer ses habitudes de consommation.

Après avoir démontré qu'il n'y a rien d'intrinsèquement mauvais à la vie non conventionnelle, la question se pose maintenant de savoir si Jackson n’a jamais fait de mal à personne dans ses comportements. Je vais parler ici des allégations relatives aux enfants portées à son encontre. ---

En examinant les deux cas d'allégations auxquels Jackson a été confronté, je souhaite me concentrer principalement sur l'affaire de 1993 du fait que la plus récente (2003-2005) se soit conclue par un acquittement juridique total, sur tous les plans, et du fait de la crédibilité extrêmement contestable de la mère de l'accusateur qui a joué un rôle décisif dans cette exonération. En d'autres termes, Jackson a été déclaré non-coupable et je crois que nous devons éliminer ce cas.

Considérant que les lois de la plupart des États américains donnent le droit de poursuivre toute personne sans être poursuivi en retour pour son action en justice, cela signifie que l'on peut en toute impunité poursuivre tous ceux que l’on veut poursuivre. Ainsi, l'extorsion des personnes célèbres et riches est un stratagème de plus en plus attrayant pour ceux qui cherchent un profit rapide. Mais la rapidité et l'argent facile peut aussi avoir un prix personnel, celui d’être exclu de sa communauté. Dans des villes en expansion toujours plus grandes et plus impersonnelles, la réputation locale d'un individu est d’importance progressive, donnant toujours plus de place au vol. Pour certains esprits malfaisants, le risque d'exposition comme instigateur d’extorsion pourrait donc sembler faible par rapport aux bénéfices potentiels énormes d'une escroquerie financière. En conséquence, un millionnaire, en particulier celui dont la valeur professionnelle est grandement amplifiée par ordre de popularité, est plus vulnérable que jamais. Selon le Centre national de la maltraitance et de la négligence, en 1998, 71% des rapports d'abus se sont révélées être faux ou non fondés. Le taux de fausses accusations s'élève même à plus de 90% au moment de la bataille pour la garde d’un enfant et le montant d’une pension (comme ce fut le cas entre les parents du demandeur dans les accusations de 1993 contre Michael Jackson - qui était un ami de la mère de l'enfant). Dans l'affaire de 1993, les charges ne sont jamais allées en justice, mais ont été réglées hors tribunal.

Le dossier montre que le père de l'accusateur en difficultés financières a tout d’abord approché les représentants de Michael Jackson pour un arrangement financier bien avant de poursuivre pour la molestation présumée, démontrant qu'il aurait renoncé à entamer un procès en échange d'argent. Existe-t-il un parent au monde, garant du bien-être de ses enfants, qui accepterait un tel accord ?

Comme preuve de ma position, je présente la conversation téléphonique enregistrée dans laquelle on entend le père de l'accusateur dire que tout [est] en marche, « selon un certain plan », qu'il gagnerait " le jackpot "et que Jackson serait ruiné à jamais . Ces mots sonnent davantage comme ceux d'un mercenaire et non ceux d'un père soucieux de justice pour son fils.

Il convient également de souligner que Jackson n'a jamais été inculpé pour les accusations de 1993, même après une enquête intensive de 13 mois, incluant les auditions de plus de 400 témoins dans et hors du pays, des recherches approfondies dans toutes ses propriétés, et même un examen complet de 25 minutes de son corps, au cours duquel Jackson a eu toutes les parties de son corps photographiées, filmées et examinées. Et dans les six ans précédant l’expiration du délai de prescription, aucune accusation criminelle n'a jamais été déposée. Si le District Attorney (procureur), après avoir dépensé des millions de dollars des contribuables pour poursuivre le chanteur, avait trouvé la moindre preuve d'abus sexuels, il aurait inculpé Jackson. Le règlement au civil n'empêche pas l'accusation criminelle. Le garçon de 13 ans au centre de ces allégations a refusé de témoigner au criminel et son père, la personne principale derrière les allégations, s'est suicidé quelques mois après la mort de Jackson.

Après avoir évoqué la mauvaise interprétation de ce que les gens peuvent interpréter comme étant «bizarre», et ayant démontré le mensonge des accusations portées contre Jackson, ces accusations qui à mon avis n’étaient qu’extorsion de fonds, je voudrais maintenant examiner l'impact moral que Jackson aurait pu avoir sur notre société.

En ce qui concerne l'intégrité, les actes de Jackson et son style de vie, en dehors des histoires fabriquées par les médias, il a constamment été décent. En fait, sa décence lui donnait un air vieux jeu, même quand il était jeune, par rapport aux extravagances de nombreux artistes en matière de sexe, d'alcool et de drogue. Les interviews de Jackson montrent qu'il considérait inapproprié d’évoquer sa vie sexuelle. Ce qui, à mon sens, est un exemple de dignité et de modestie. Cependant, cette réserve a très ironiquement alimenté les spéculations sans fondement sur l'orientation sexuelle de Michael Jackson. Se pose alors la question : interroger une personne publique sur sa sexualité n'est-il pas plus inapproprié que le choix de cette personne de préserver son intimité ? Le fait que Jackson ne soit pas impliqué dans une multitude de scandales sexuels avec des femmes, fait qui semble conduire au respect, semble avoir été injustement la justification pour les médias de « pathologiser » Jackson. Il est au-delà du ridicule de concevoir le manque de lascivité et de scandale comme étant un fait scandaleux et suspect.

Beaucoup de gens ont également fait remarquer que Jackson ne jurait jamais, surtout quand il était jeune. Seulement après avoir subi de nombreuses campagnes de haine fondées sur le mensonge, il a commencé à insérer une très petite quantité de jurons dans ses chansons, en réponse à un monde qui l'avait trahi si profondément. Même alors, son utilisation de grossièretés reste loin des attaques au vitriol, se traduisant plus comme l’expression artistique de sa profonde angoisse.

Jackson a également dû affronter de nombreuses accusations quant à son apparence. Mais, en y repensant, qu’est-ce que cela montre de ceux qui l’ont examiné de façon si détaillée ? Que penser de leurs propres préjugés ? Et que penser de ces gens prétendant connaître tous les détails des interventions chirurgicales que Jackson aurait subies, décrivant un monstre sans l'avoir jamais vu en réalité ?
Après les allégations de 2003, les médias à plusieurs reprises ont publié des photos de Jackson dans un état de maigreur avancée, non par souci de son bien-être, mais apparemment dans le seul but de montrer un monstre. On peut toujours faire valoir le fait que Jackson a toujours été assez mince, mais ne pas comprendre que cette apparence physique était une preuve directe d’une anomalie intérieure ne révèle que notre propre superficialité ! Peut-être, juste peut-être que ce quelqu'un avait l'air si fatigué d’avoir souffert d'angoisse tout en luttant sans relâche contre des allégations fausses et vicieuses.

Sur le plan de la morale : Qu’est-ce qui est le plus admirable ? Redonner espoir aux gens en donnant, en visitant régulièrement des hôpitaux et des orphelinats, ou raconter des histoires scandaleuses basées sur la spéculation ou le mensonge ? Qui est le plus méprisable, celui poursuivant un dévouement exceptionnel à la perfection artistique, ou celui qui cède à la jalousie et la cupidité pour faire tomber un artiste ? La presse tabloïd, bien sûr, utilise cette stratégie pour la plupart des célébrités et des personnalités publiques. On pourrait dire que Michael Jackson avait appris à utiliser la presse aussi cyniquement qu’elle l’utilisait, que, dans les premiers temps, il a cru que «toute publicité était bonne, y compris la mauvaise publicité," parce que le nom reste dans l'esprit des gens. On peut même aller jusqu'à dire que Jackson affichait ses excentricités à dessein pour générer de la publicité. Il avait, après tout, un sens artistique du dramatique, et le drame fait vendre les journaux. Et Jackson s’est toujours arrangé pour entretenir sa renommée, même quand il ne produisait pas de nouvelles chansons. Ceci dit, mon propos n'est pas sur la manipulation de Jackson vis-à-vis des médias. Il s'agit plutôt de ce que la manipulation médiatique de Jackson démontre au sujet des normes de la société et de l'éthique.

Les critiques ont accusé Jackson de ne pas s'opposer catégoriquement aux fausses informations. M'interrogeant sur cette accusation, je pense que d'avoir été abusé par les médias dès son plus jeune âge, Jackson a fini par se sentir vulnérable et victime. Eduqué par ses parents à paraître toujours gentil avec les médias et ses fans, il a cru qu'il ne devait pas se défendre trop vigoureusement, de peur de perdre sa popularité. En outre, si Jackson avait pris le temps de lutter contre toutes les rumeurs tout au long de son parcours, il n'aurait jamais eu le temps d’être Michael Jackson, l'artiste, comme il l’expliqua à un ami proche. En fin de compte, nous devons nous demander, qui est plus fidèle et sincère ? Une personne qui juge quelqu'un comme un monstre sans le connaître personnellement et sans posséder aucune preuve d'actes répréhensibles, ou une personne qui fait preuve de patience et de courage face à l'hostilité et exprime simplement qui il est réellement en laissant son travail parler pour lui-même ?

Certains diront que les attaques que Jackson a subi de la part des médias peuvent être justifiées comme étant le prix à payer pour la gloire et la fortune. Non ! C'est un prix trop élevé pour un simple être humain. Ces attaques ont dépassé toutes les limites justifiables, et je tiens à souligner qu'il n’était pas payé pour endurer la douleur, mais pour ses efforts inlassables et son dévouement à son métier.

Nous avons d'abord exploré les "bizarreries" nécessaires et bénéfiques à la diversité, insistant spécifiquement sur le fait que l'apparence physique de Michael Jackson et son parler sensible semblaient sans rapport avec ses productions. Nous avons alors conclu que les allégations de comportement contraire à l'éthique portées à l’encontre de Jackson étaient en fait sans fondement. Ensuite nous avons analysé la position non-agressive de Jackson lors des interviews télévisées, n’étant pas une démonstration de sa culpabilité, mais un signe de sa bienséance. Enfin, nous avons constaté que le coût de la gloire semblait être une justification suffisante pour les attaques personnelles extraordinaires que Jackson a endurées.

Nous allons maintenant examiner les conséquences du comportement des médias et du public au cours de la carrière de Michael Jackson. Les médias américains se sont déshonorés en montrant au monde leurs entreprises d’intimidation d'une âme talentueuse et créative dotée de grands espoirs philanthropiques. Considérons maintenant comment cette intimidation publique d'une figure légendaire pourrait se présenter à une nouvelle génération de jeunes, comment elle pourrait jouer dans leur esprit et son incidence sur la morale ... Ce type d'intimidation ne risque-t-il pas de décourager les jeunes d'aujourd'hui de poursuivre leur propre créativité, leur diversité, de peur d’avoir à subir aussi de tels abus ?

La couverture de la vie de Michael Jackson pose entre autres, ces questions à l'Amérique : l'accomplissement du rêve américain exige-t-il que l'on se soumettre à l'intrusion perpétuelle des médias, aux mensonges dans le but de vendre des journaux, et aux accusations non prouvées qui conduisent à être condamné par le tribunal de l'opinion publique ? Souhaitez-vous que vos enfants vivent dans un monde où la poursuite du rêve américain comporte les risques d'un cauchemar de méfiance et de violence ?

Je reviens aux journalistes qui ont admis plus tard leur dessein avoué de déformer, biaiser les informations dans l’affaire de Michael Jackson impliquant la pédophilie. Si nous nous rappelons un instant le nombre considérable de journalistes qui entouraient le palais de justice du comté de Santa Barbara, on peut supposer que la poignée de journalistes qui a fait cet aveu ne représente que la pointe d’un iceberg. Je soupçonne des centaines d'autres d’être restés silencieux et d’avoir, sciemment, déformé la vérité pour vendre leurs journaux.

Je suppose aussi qu'il y a des milliers de personnes qui, ayant reçu des informations à sens unique, on d’abord cru que Jackson était un criminel monstrueux, mais qui, après sa mort et la révélation de nouvelles informations, en sont venus à le voir tel un homme normal, un homme accablé mais un père attentionné, ainsi qu'un artiste au talent unique et un philanthrope dévoué. Peut-être ces gens maintenant mieux informés en sont venus à douter de la véracité des médias eux-mêmes, et pas seulement en ce qui concerne Michael Jackson, mais en règle générale.

Il existe une notion omniprésente d’omerta sur Michael Jackson, de peur d'être rapidement stigmatisé. Cependant, nous devons faire face aux conséquences de tels comportements silencieux. Qu'est-ce que ce silence sur des attaques sur l'un des meilleurs représentants de l'American Dream ? Si nous l’ignorons, nous remettons l’avenir de nos enfants entre les mains de tyrans. Il est temps pour nous de parler des dommages d’un journalisme opportuniste. Comme l’écrit Edmund Burke, "tout ce qu'il faut pour que le mal triomphe est que les hommes de bien ne fassent rien."

Traduction de l'article se trouvant ici : http://education.ezinemark.com/does-american-dream-have-to-die-with-michael-jackson-16b169402f1.html





avatar
Mikelle
Administrateur

Féminin Messages : 4689
Age : 46
Localisation : aupres des étoiles

http://michaeljacksonlovem.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum