l'ange Michael
Bienvenue sur le forum de l'ange Michael
enregistrez vous et venez vite nous rejoindre

n'oubliez pas de vous présenter Wink... merci

Des ambulanciers, un chef cuisinier, un agent de sécurité au procès du médecin de Michael Jackson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des ambulanciers, un chef cuisinier, un agent de sécurité au procès du médecin de Michael Jackson

Message par BILLIE.JEAN le Jeu 29 Sep - 17:21

Deux ambulanciers qui ont répondu à l’appel à l’aide au domicile de Michael Jackson, le chef cuisinier du chanteur et son chef de la sécurité sont censés témoigner ce jeudi au procès du médecin de Jackson.

Les avocats du Dr Conrad Murray doivent contrer les descriptions faites de leur client qui apparaît comme un cardiologue qui n’a pas été capable d’effectuer les techniques de base d’une réanimation cardio-pulmonaire, et comme quelqu’un qui était plus préoccupé par le fait de cacher des preuves plutôt que par le fait de sauver son patient .

Aujourd’hui jeudi est le troisième jour de témoignages dans le procès pour homicide involontaire de Murray, en lien avec la mort de Michael Jackson le 25 juin 2009.

Le Procureur David Walgren a blâmé Murray pour la mort de Jackson, disant qu’il avait abandonné "tous principes de soins médicaux" quand il a utilisé un anesthésiant, le Propofol, pour faire dormir Jackson toutes les nuits depuis plus de deux mois.

Le médecin légiste a conclu que la mort de Jackson était le résultat d’une "intoxication aigue au Propofol", en combinaison avec l’administration de sédatifs.

L’avocat de la défense Ed Chernoff a soutenu que Jackson, désespéré de ne pas dormir, avait causé sa propre mort en prenant une pleine poignée de sédatifs et en s’auto-administrant du Propofol tandis que le médecin était hors de la pièce.

L’une des stratégies de la défense est de pointer du doigt un autre médecin qui aurait joué un rôle important dans la mort de Jackson, disant que Murray n’était pas au courant de ses pratiques.

Michael Jackson avait du mal à articuler après chaque visite à son dermatologue, le Dr Arnold Klein, visites qui étaient devenues "très régulières" pour la star dans les semaines qui ont précédé sa mort, a témoigné l’assistant personnel de Jackson mercredi.

Les avocats de Murray soutiennent que Klein a rendu le chanteur dépendant au Demerol pendant ces visites, chose que Murray ignorait.

La défense prétend que cette dépendance au Demerol était ce qui gardait Jackson éveillé, malgré les efforts de Murray pour le faire dormir à l’aide de sédatifs le matin de sa mort, et que Klein est au moins en partie responsable de la mort de Jackson, à cause du Demerol.

Quand Michael Amir Williams, qui était l’assistant personnel de Jackson, a témoigné mercredi, l’avocat de la défense Ed Chernoff a demandé s’il était allé au cabinet de Klein avec Jackson.

"A un moment donné, c’était très régulier", a dit Williams.

Chernoff a alors demandé à Williams s’il avait déjà entendu Jackson parler lentement, en ayant des difficultés d’élocution, comme sur l’enregistrement audio diffusé à la cour mardi.

"Pas autant, mais je l’ai déjà entendu parler lentement", a répondu Williams.

"Et quand il quittait le cabinet du Dr Klein, avez-vous déjà observé qu’il parlait lentement ?", a demandé Chernoff.

"Parfois, il parlait aussi lentement que ça. Même si je ne l’ai jamais entendu à ce point-là, mais je peux affirmer que quand il sortait, il parlait plus lentement".

L’agent de sécurité de Jackson, Faheem Muhammad, qui a souvent fait office de chauffeur pour Jackson, a succédé à Williams à la barre des témoins mercredi après-midi.

"Il y a eu de moments où il s’y rendait presque tous les jours" [au cabinet du Dr Klein], et Jackson avait l’air sous influence médicamenteuse quand il en sortait, a ajouté Muhammad.

Jackson a dit une fois à Muhammad que ses fréquentes visites chez le dermatologue se justifiaient par un traitement pour une maladie de peau.

"Mes médecins m’ont dit que je devais y aller, alors j’y vais", a dit Jackson à Muhammad.

A la reprise des débat mercredi, Paul Gongaware, cadre chez le promoteur des concerts de Jackson, a dit qu’il avait remarqué que Jackson avait "une façon de parler un peu plus lente, un léger problème d’élocution" après ses visites chez Klein.

Les dossiers médicaux montrent que Klein a fait plusieurs injections de Demerol à Jackson dans les semaines qui ont précédé sa mort, a déclaré Chernoff aux jurés mardi.

"Le Dr Klein n’a jamais rien fait de médicalement inapproprié", a dit Garo Ghazarian, l’avocat de Klein, à HLN mercredi.

La dernière fois que Klein a donné des médicaments à Jackson était plus de trois jours avant sa mort, a ajouté Ghazarian.

Les difficultés de Jackson à dormir le matin de sa mort était "l’un des effets secondaires" du sevrage, a dit Chernoff. Puisque Murray ne savait rien à propos du Demerol, il ne pouvait pas comprendre pourquoi Jackson était incapable de s’endormir ce matin-là.

Le juge de la Cour Suprême de Los Angeles, Michael Pastor, a décidé que comme le jury pourrait avoir accès aux dossiers médicaux reprenant les traitements administrés par Klein à Jacskon, le médecin n’aurait pas à témoigner.

L’autopsie n’a pas révélé la présence de Demerol, ce qui aurait rendu le témoignage de Klein non pertinent, a décidé Pastor.

Les témoignages de Williams et Muhammad ont révélé des détails émotionnels qui ont entourés le chaos qui régnait au domicile de Jackson et à l’hôpital le jour de sa mort.

Williams a évoqué mercredi une série d’appels téléphoniques paniqués, qui ont commencé à 12h13 le 25 juin 2009.

"Rappelez-moi tout de suite, s’il vous plait, rappelez-moi tout de suite", disait Murray sur un message vocal laissé à Williams, diffusé par l’accusation devant la cour mercredi.

"Venez tout de suite, Monsieur Jackson a fait une mauvaise réaction", a dit Murray à Williams quand il l’a rappelé.

Williams a alors ordonné à un agent de sécurité de se précipiter à l’étage, où Murray était en train d’essayer de réanimer Jackson.

Muhammad, celui à qui on a ordonné de monter, a décrit avoir vu Jackson sur le lit, les yeux ouverts, la bouche "grande ouverte", alors que Murray essayait de le réanimer.

"Avait-il l’air d’être décédé ?", lui a demandé le Procureur David Walgren.

"Oui", a répondu Muhammad.

Les deux aînés de Jackson se tenaient à la porte, regardant la scène en état de choc, a ajouté Muhammad.

"Paris était par terre, en boule, elle pleurait. Et Prince était debout, il avait l’air vraiment choqué, vous savez, il avait l’expression de quelqu’un de choqué sur son visage".

Sa description des efforts de Murray pour réanimer Jackson ont soulevé des questions à propos des connaissances de Murray sur la façon de procéder à une réanimation cardio-pulmonaire.

C’était quelques minutes avant que Alberto Alvarez, chef de la sécurité qui témoignera jeudi, appelle une ambulance.

Williams et Muhammad ont ensuite pris la route avec les trois enfants vers le Centre Médical UCLA Ronald Reagan, suivant l’ambulance qui transportait leur père.

Les membres de la famille Jackson sont arrivés progressivement aux urgences et ont rejoint les enfants, qui ont été mis dans une pièce isolée avec leur nounou, tandis que les médecins essayaient de réanimer leur père, a dit Williams.

"Le Dr Murray et les médecins sont sortis, ils ont fermé le rideau et dit : "Il est mort"", a-t-il témoigné.

Williams a parlé de ce qu’il a décrit comme étant une demande bizarre de la part de Murray à l’hôpital, qui voulait retourner à la maison après que le décès de Jackson ait été prononcé.

Murray a dit à Williams qu’il avait besoin de rentrer pour aller chercher "des crèmes" dans la chambre de Michael, parce que Jackson "ne voudrait pas que tout le monde sache".

L’accusation soutient que Murray voulait soustraire des preuves de sa négligence médicale, qui avait causé la mort de Jackson.

Une avocate engagée par le promoteur AEG pour rédiger le contrat avec Murray a témoigné que Murray avait demandé du matériel de réanimation cardio-pulmonaire, ainsi que de l’argent pour engager un deuxième médecin pour l’aider à soigner Jackson.

Le médecin supplémentaire et le matériel n’ont jamais été fournis, puisque le contrat n’était pas signé avant la mort de Jackson, a témoigné Maître Kathy Jorrie.

Elle a dit à la cour que selon ce qu’elle avait compris, Murray ne voulait pas de ce matériel ni de ce médecin supplémentaire avant d’être arrivé à Londres avec Jackson en juillet 2009 pour les concerts This Is It.

"J’ai demandé au Dr murray pourquoi il avait besoin de ce matériel", a témoigné Jorrie.

Murray lui a dit qu’il en avait besoin car "étant donné l’âge [de Jackson] et la pénibilité de la performance, si quelque chose tourne mal, il l’aurai sous la main", a-t-elle ajouté.

Le deuxième médecin était nécessaire parce que si "Murray était fatigué ou indisponible, il voulait s’assurer que quelqu’un d’autre pourrait le relayer".

AEG est sous le coup de poursuites de la part de la mère de Jackson, Katherine, basées sur le fait que le promoteur a engagé et contrôlé Murray alors qu’il s’occupait de son fils.

L’accusation prétend qu’une part de la négligence qui relie Murray à la mort de Jackson est le manque de surveillance et de matériel disponible.

Le procès a commencé mardi par la diffusion initiée par l’accusation d’un enregistrement audio où on entend Jackson apparemment drogué, ayant du mal à articuler, quelques semaines avant sa mort. L’accusation a aussi montré aux jurés une photo du corps de Jackson sur une civière à l’hôpital.

S’il est condamné pour homicide involontaire, Murray pourrait passer quatre années dans une prison californienne et perdre sa licence médicale.



Source : CNN.com – Traduction PYC
avatar
BILLIE.JEAN
Administrateur

Féminin Messages : 4563
Age : 33
Localisation : Une étoile ne meurt jamais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des ambulanciers, un chef cuisinier, un agent de sécurité au procès du médecin de Michael Jackson

Message par pascale le Jeu 29 Sep - 23:03

merci pour ton
ma belle pascale
avatar
pascale
membre petit Prince

Féminin Messages : 113
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des ambulanciers, un chef cuisinier, un agent de sécurité au procès du médecin de Michael Jackson

Message par Petillantes le Dim 2 Oct - 1:46

Témoignage bouleversant Sad
Merci pour le résumé




Mes Wallpapers

Administrateur du forum
http://michael-jackson-live.nouslesfans.com
avatar
Petillantes
modérateur

Féminin Messages : 218
Localisation : Regardez le ciel, suivez la seconde étoile sur la droite

http://michael-jackson-live.nouslesfans.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des ambulanciers, un chef cuisinier, un agent de sécurité au procès du médecin de Michael Jackson

Message par Invité le Dim 9 Oct - 9:12

J'en ai la chair de poule!!!article émouvant
Tu mérite une Médaille pour ton fabuleux travail
Merci Beaucoup

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des ambulanciers, un chef cuisinier, un agent de sécurité au procès du médecin de Michael Jackson

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum