l'ange Michael
Bienvenue sur le forum de l'ange Michael
enregistrez vous et venez vite nous rejoindre

n'oubliez pas de vous présenter Wink... merci

Interview de David Nordah artiste peintre ami de MJ depuis plus de 20 ans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Interview de David Nordah artiste peintre ami de MJ depuis plus de 20 ans

Message par Mikelle le Mar 22 Nov - 7:41


Interview de David Nordahl


La journaliste Barbara Kaufmann a interrogé David Nordahl pour le site huffingtonpost.com.

Nordahl, est un artiste-peintre qui fut l’ami de Michael Jackson pendant plus de 20 ans, et dont certaines œuvres ont été commandées pour le ranch de Neverland.
Comme souvent [cf. News du 21/08/2009], il a livré des anecdotes très intéressantes sur la personnalité de Michael Jackson et ses projets : «Cette conversation qu’ils ont diffusée dans le tribunal [ndlr : cf. News du 07/10/2011] , c’était tout Michael. Prendre soin des enfants malades, c’est ce dont il parlait dans toutes les conversations que nous avons eues. Il a pris soin des enfants malades partout dans le monde. Il a payé pour la maladie du foie de Bela Farcas; le coût était de 125 000 $ et quand ils ont découvert qu’il serait pris en charge par Lisa Marie Presley et Michael Jackson, le prix a bondi à 250 000$. Bela a eu sa greffe de foie.”

Le travail de D. Nordahl pour M. Jackson ne s’est pas limité à la réalisation de tableaux. Michael l’avait également commissionné pour la réalisation de croquis de promenades qu’il avait imaginées pour Neverland, et des dessins d’unités d’habitations qu’il espérait faire un jour construire dans son ranch.
Ces habitations auraient été destinées aux “enfants gravement malades et à leurs familles, [Michael] savait que les enfants gravement malades guérissent mieux dans un environnement chargé d’espoir, de pensées positives, de rires et de magie.
La pièce sombre et silencieuse [des hôpitaux] favorise la dépression des malades, pas la joie et, selon Michael, la joie contribue à la guérison. Ses unités d’habitations avaient de grandes baies vitrées à l’avant et elles étaient censées ressembler aux cabanes dans les arbres dans la forêt.
Il voulait que les fenêtres soient grandes parce qu’il savait que souvent les enfants très malades ne peuvent pas dormir et se réveillent la nuit en ayant peur, alors il a construit un cinéma en plein air diffusant des dessins animés 24h sur 24 et 7 jours sur 7 de sorte que si les enfants se réveillaient, ils étaient en mesure de voir les cartoons par la fenêtre.”

Barbara Kaufmann a ensuite interrogé D. Nordahl sur la relation d’amour bien particulière entre Michael et les enfants.
S’appuyant sur son expérience personnelle, Nordahl a répondu : « Michael savait, je veux dire savait absolument – sans l’ombre d’un doute – que son destin personnel était d’aider les enfants ; que c’était sa vocation, il a visité des orphelinats du monde entier, [aidé à] en construire certains, fait que des unités pour enfants soient construites dans des hôpitaux, il a envoyé des médecins dans les Balkans et a même envoyé un 737 avec des fournitures médicales à Sarajevo.
Michael aimait les enfants, il a vécu pour les enfants. Ils ont été la chose la plus importante dans sa vie, en fait, ils étaient sa raison de vivre. Tous les travaux de Michael étaient dédiés aux enfants – les enfants du monde ou à l’enfant en chacun de nous. Le ranch de Neverland était dédié aux enfants et il était toujours en construction. Sa similitude avec Disneyland était intentionnelle. Pour Michael aider les enfants dans ce monde , c’était la mission de sa vie. Il a parcouru le monde pour la défense des enfants et a utilisé une grande partie de sa fortune personnelle pour la cause des enfants. C’était sa vie et cela a été sa raison de vivre. Pouvez-vous imaginer ce que représentait pour lui le fait d’être accusé de faire du mal aux enfants ? »

D’après les propos rapportés par la journaliste, D. Nordahl a ensuite raconté [à propos de la famille Chandler (1993) mais sans la nommer] que Michael s’était lié d’amitié avec une famille divorcée, avec un enfant, qu’il a accueilli à Neverland. Il a été mis en contact avec le père du garçon qui pensait être créatif et avoir un talent caché d’auteur dramatique. Ravagé par une maladie mentale et en proie à ses illusions, le père s’imaginait qu’il allait devenir le partenaire de Jackson dans la société de production que MJ prévoyait de créer : « Lost Boys Productions ».
Pour débuter, M. Jackson avait un fonds de 40 millions de dollars venant de sa maison de disques. Il a commandé à D. Nordahl la conception des logos pour le projet. Avant que les créations ne soient terminées, le père du garçon a réalisé qu’il ne serait jamais le partenaire de Jackson dans cette société, et il a demandé la moitié de l’argent. Quand Jackson a refusé, le schéma était simple: porter une accusation contre la star et récupérer 20 millions de dollars qui étaient réservés pour le cinéma – la passion de Jackson et son nouveau projet.

Malheureusement M. Jackson n’a jamais pu réaliser son rêve de faire du cinéma. La journaliste qui a interviewé David Nordahl note que MJ a souffert de sa réputation et certains le considéraient toujours coupable d’un crime quand son seul crime était en réalité d’être «différent». Mais les génies sont en général souvent bannis par leurs pairs.

Barbara Kaufmann a ensuite de nouveau interrogé Nordahl sur ses croquis pour le projet d’unités d’habitations à Neverland destiné aux enfants gravement malades.
Elle a fait remarquer que les esquisses montraient des cascades, et que les chutes d’eau produisent des ions négatifs qui déstressent et aident les gens à se sentir bien. Elle a dit croire que Michael était au courant que cela favorisait la production d’endorphines (qui apaisent naturellement la douleur).
Nordahl est allé dans son sens : « Bien sûr qu’il savait, il diffusait une musique d’ambiance dans Neverland pour les fleurs car il savait que [la musique] favorisait la croissance [des plantes]. Michael lisait tout le temps, il connaissait beaucoup de choses sur la guérison.
Il savait que la joie et le plaisir avaient un effet sur les hormones et l’humeur. Il voulait que certaines constructions à Neverland soient secrètes afin que les enfants en visite ne puissent savoir à l’avance ce qu’ils verraient là, ainsi il y avait la joie de la surprise.
Mais pour Michael, la magie avait disparu. Michael aimait la magie;. Il la demandait dans les peintures. C’était sa manière de voir le monde et il a délibérément cherché à le voir à travers le regard magique d’un enfant (…). C’est vrai qu’il ressentait la perte de l’enfance, mais plus que cela, Michael aimait voir le monde avec un regard frais, non endoctriné et avec un regard nouveau (…) Regarder avec ces yeux là et à travers le prisme de l’innocence permettait à sa créativité de s’écouler librement et violemment comme une rivière.
Lorsque les accusations sont arrivées, surtout la dernière, la rivière de sa créativité s’est arrêtée et s’est tarie.”

A propos du procès de 2005, David Nordahl a déclaré : «Avant et pendant le procès, il se sentait abandonné. Le tribunal de l’opinion publique le jugeait coupable et il s’inquiétait de savoir s’il aurait droit à un procès équitable. Il s’inquiétait de ce qu’il adviendrait de ses enfants s’il allait en prison. Il avait du mal à dormir. Nous étions dans la maison d’un ami en bord de plage et je lui ai dit que s’il ne pouvait pas dormir, [il pouvait] descendre et venir me voir (…) je savais qu’il était solitaire et inquiet . Nous avons passé de longues heures à parler et parfois marcher sur la plage en attendant le lever du soleil. Il ne pouvait pas dormir. Lorsque vous enlevez à quelqu’un (…) ce qui est la raison de sa vie, que reste-t-il ? »

En guise de conclusion, David Nordahl confie qu’il espère que le monde connaitra un jour le véritable Michael Jackson : « Michael disait toujours que si vous parlez des bonnes actions que vous faites dans le monde, vous annulez les bienfaits de votre donation. Ainsi, il est resté très discret sur son action humanitaire. Personne ne saura jamais tout ce qu’il a fait pour ce monde et pour les enfants. »
Pour Nordahl, la disparition de Michael Jackson est une perte incommensurable pour le monde.

Sources : huffingtonpost.com / MJLegend




avatar
Mikelle
Administrateur

Féminin Messages : 4689
Age : 46
Localisation : aupres des étoiles

http://michaeljacksonlovem.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum