l'ange Michael
Bienvenue sur le forum de l'ange Michael
enregistrez vous et venez vite nous rejoindre

n'oubliez pas de vous présenter Wink... merci

victory tour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

victory tour

Message par Mikelle le Mer 29 Déc - 18:26

[center]

[b]The Jacksons Victory Tour '84

The JACKSONS VICTORY TOUR '84, c'est la dernière tournée de Michael Jackson avec ses frères, et un embryon de tournée solo, pour présenter au monde entier la déclinaison live de son album Thriller.

Au programme du Victory tour :
Wanna Be Startin' Somethin'
Things I Do For You
Off The Wall
Human Nature
Heartbreak Hotel
She's Out Of My Life
Let's Get Serious
You Like Me Don't You
Tell Me I'm Not Dreaming
Medley : I Wan't You Back - The Love You Save - I'll Be There
Rock With You
Lovely One
Working Day And Night
Beat It
Billie Jean
Shake Your Body

Quelques chiffres :
Durée de la tournée : 05 mois
Nombre de concerts : 55
Nombre de Pays visités : 2 (Etats-Unis et Canada)
Nombre de frère de Michael Jackson sur scène : 4
Nombre de semi-remorques nécessaires au transport de l'équipement : 22
Nombre de personnes necessaire au montage de la scène : 300
Recette obtenue : 75 millions de dollars
Nombre de spectateurs : + de 2 000 000
Age de Michael Jackson en 1984 : 26 ans
Salaire de Michael lors de cette tournée : 5 000 000 dollars
Montant des dons de Michael aux oeuvres de charité à la fin de la tournée : 5 000 000 dollars
Nombre de haut parleur sur la scène : 240
Nombre de place offertes à des enfants issues de milieu défavorisés lors du concert de Dallas : 1200
Nombre de personne sans billet qui tentent d'entrer en force au Stade Olympique de Montréal et nécéssitant l'intervention d'une escouade anti-émeute : 500

Michael raconte...
En 1984, Michael Jackson avait prévu de passer la plupart de l'année à travailler sur des projets de films qu'il avait eu, mais ses plans furent quelques peu perturbés...
Tout d'abord en janvier, il a été brûlé lors du tournage de la Pub Pepsi dans laquelle il tournait avec ses frères. Ensuite a eu lieu le Victory Tour. Une tournée de 55 concerts sur une durée de 5 mois. Michael Jackson ne voulait pas faire le Victory Tour car il pensait que ce n'était pas la meilleure des choses pour lui mais ses frères voulaient le faire et il le fit pour eux.

Ainsi, il se dit que puisqu'il s'était engagé à le faire, il devait y mettre toute son âme. Quand la tournée a commencé, Michael pensait s'être trompé sur un certain nombre de choses et il avoua plus tard que lorsqu'on est en tournée, on n'a pas le temps de penser, on donne le meilleur de soi, un point c'est tout. Son but pour le Victory Tour était donc de donner le meilleur de lui-même. Il espérait que les gens viennent le voir et surtout ceux qui ne l'aimaient pas spécialement. Il espérait qu'on entende parler de la tournée et qu'on vienne voir de quoi il s'agissait. "Le bouche à oreille est la meilleure publicité pour une tournée, il n'y a rien de meilleur. Si quelqu'un de confiance vient me dire que quelque chose est bon alors je suis convaincu."

Michael Jackson se senti en pleine forme lors du Victory Tour. "Je me sentais le plus fort du monde" disait-il, "cette tournée était comme : nous sommes une montagne, nous sommes venus pour partager notre musique avec vous, nous avons quelque chose à vous dire."

Au début du concert, les frères Jackson descendent des escaliers. Le début est lumineux et d'un aspect dramatique, donnant un sentiment de grand spectacle. Tous les frères dirent qu'il était bon de rejouer ensemble comme au bon vieux temps des Jackson 5 puis des Jacksons. Ils étaient enfin réunis tous ensemble encore une fois. Jermaine était de retour et leur popularité remontait de nouveau. C'était alors la plus grande tournée qu'aucun groupe n'avait jamais donné dans d'énormes stades.

Michael était cependant perturbé en ce début de tournée, il voulait "remuer" le monde comme il ne l'avait jamais été auparavant. Il voulait faire quelque chose qui ferait dire aux gens : "Ouaouh! c'est merveilleux". Et la réponse du public fut merveilleuse et les fans étaient formidables, mais Michael Jackson n'était toujours pas satisfait du concert. Il disait n'avoir pas le temps, ni l'opportunité de le perfectionner comme il l'aurait voulu.
Il n'était pas content du résultat de "Billie Jean" et voulait que ce soit mieux que ce que c'était. Il n'aimait pas l'éclairage et ne réussissait pas à faire ce qu'il voulait et il était fou de rage d'être obligé d'accepter cela. Michael sentait que ce qu'il faisait n'était pas parfait et il doutait. Quelquefois, avant le début du concert, il ne savait pas quoi faire pour être bon à un moment du show. Quoi faire d'exceptionnel à un moment donné, mais en fait une fois sur scène, quelque chose se passait, le rythme començait, les lumières l'éclairaient et tous ses doutes disparaissaient : "Cela se passait souvent, le frisson de la performance me prenait et c'était comme si Dieu disait : "oui tu peux, oui tu peux, attends un peu, attends d'entendre cela, attends de voir ça", et le rythme commence et je sens les vibrations dans mon corps." Pendant une partie du concert, Michael chante et le public répond : "Je disais Da de da de et ils disaient Da de da de. Cela ressemblait parfois à un tremblement de terre, c'est un grand sentiment que d'être capable de faire ça avec tous ces gens. Tout le stade qui fait tout ce que vous faîtes, c'est le plus grand de tous les sentiments que l'on ressent dans le monde." Michael regardait le public et voyait des enfants, des adolescents, des grands parents et des gens de 20 et 30 ans, tout le monde balance les mains en l'air et tout le monde chante. Il demandait aux techniciens d'éclairer le public et de voir leurs visages : "Levez les mains et ils lèvent leurs mains, debout ou applaudissez et ils font ce que vous demandez... ils adorent ça et n'attendent que ça, ils aiment ça et c'est merveilleux. Les gens de toutes races font ça ensemble. Dans ces moments là je dis regardez autour de vous, regardez-vous, regardez-vous, regardez, regardez autour de vous, regardez ce que vous avez fait, c'est merveilleux, ce sont de grands moments, très fort".

Avec le Victory tour, Michael Jackson apparaissait pour la première fois devant ses fans depuis la sortie de l'album "Thriller" et pour la première fois, les signes de méga-star commençaient à se faire sentir. Michael se cognait parfois à des personnes dans les couloirs des hôtels ou d'autres endroits et les gens disaient : "Non! ça ne peux pas être lui! Il ne peut pas être ici!" Michael était déconcerté et se demandait même pourquoi il ne pouvait pas être là! "Je suis sur Terre quelque part, je dois bien être quelque part à tout moment, alors pourquoi pas là?! Il y a des fans qui croient que vous n'êtes qu'une illusion, que cette chose n'existe pas. Quand ils vous voient ils croient que c'est un miracle ou quelque chose comme ça. J'ai vu des fans me demander si j'utilisais la salle de bain! Je pense que c'est embarassant comme question, ils sont tellement excités qu'ils veulent être sûrs que vous êtes comme eux. Mais je comprends ça parce que je ressentirais la même chose si par exemple je pouvais rencontrer Walt Disney ou Charlie Chaplin". Voici quelques anecdotes qui ont marqué Michael Jackson pendant cette tournée : à Washington, Michael se trouve sur le balcon de l'hôtel avec Franck Diléo qui a un grand sens de l'humour. Ils étaient en train de discuter et Michael a commencé à prendre des billets de 100 dollars dans les poches de Franck pour les jeter aux gens qui marchaient dans la rue. Cela a failli provoquer une émeute!
Franck Dileo essayait d'arrêter Michael mais il riait tellement qu'il en était incapable. Franck demanda alors au service de sécurité de descendre et d'essayer de retrouver des billets que personne n'aurait trouvé dans les buissons.
A Jacksonville, la police locale aurait failli tuer les Jacksons dans un accident de la route entre l'hôtel et le stade! Plus tard en Floride, Michael a encore joué un tour à Franck Diléo : il lui a demandé de monter dans sa suite et lui a offert de la pastèque qui se trouvait sur une table mais lorsque Franck est venu prendre un morceau, il s'est trouvé nez à nez avec Muscles, le Boa constrictor de Michael. Muscles est inoffensif mais Franck Dileo hait les serpents et s'est mis à crier et à hurler. Michael s'est alors mis à lui courir derrière avec le boa dans toute la pièce, Franck a alors paniqué et a voulu prendre l'arme d'un gardien de la sécurité.

Mais celui-ci a réussi à le calmer et Franck disait alors qu'un jour ou l'autre il réussirait à avoir ce serpent! Michael Jackson en conclua : "J'ai constaté que beaucoup d'hommes durs ont peur des serpents". Enfermés dans des hôtels comme dans le passé, Jermaine, Randy et Michael jouaient alors à leurs anciens jeux. Ils s'amusaient à jeter des seaux d'eau des balcons des hôtels sur les gens qui mangeaient en contre bas mais ils étaient si haut que l'eau arrivait en pluie en bas de l'hôtel. Pour leur propre sécurité les Jacksons devaient rester enfermés et ne pouvaient aller nulle part sans une escorte importante. Cependant ils pouvaient passer de bons moments. Lors du Victory tour, ils réussirent à passer cinq jours à Disney World. Un jour alors qu'ils étaient à l'hôtel, une chose étonnante s'est produite selon Michael, qui déclara qu'il n'oubliera jamais : "J'étais sur le balcon quand nous avons vu une grande foule. Il y avait plein de monde, il y en avait tellement que tout le monde se bousculait, certains d'entre eux m'avaient reconnu et ont commencé à crier mon nom. 100 personnes ont commencé à chanter "Michael, Michael" et cela s'entendait dans tout le parc. Je me suis dit que c'était magnifique, c'était tellement beau, tout le travail que j'ai mis dans "Thriller", mes pleurs, mes croyances en mes rêves, et mon travail sur toutes ces chansons, m'endormant presque devant le micro à cause de la fatigue, tout cela a été récompensé par toute cette affection".

Parfois Michael Jackson se rend au théatre pour voir une pièce et tout le monde se met à applaudir juste parce qu'ils sont contents de le voir. Cela prouvait que tout le travail qu'il avait produit en vallait la peine. Le Victory Tour devait à l'origine s'appeler "le Rideau Final" (The Final Curtain) parce que les Jacksons avaient réalisé qu'il s'agissait de leur dernière tournée ensemble, mais ils avaient finalement décidé de ne pas mettre l'accent dessus. Michael Jackson a beaucoup aimé cette tournée. Il su que ce serait une longue tournée et pensa même qu'elle était trop longue. Les meilleurs moments de la tournée furent pour lui de voir tout ces enfants dans le public. Tous les soirs il y avait un certain nombre d'entre eux qui étaient debout. Michael se sentit très inspiré par ces enfants, enfants de toutes races et de tout âge: "C'était mon rêve depuis tout petit que de réunir d'une manière ou d'une autre tout ces gens de la Terre, grace à l'amour et à la musique." Michael déclara alors que lorqu'il entendait les Beatles chanter "All you need is love" il avait toujours souhaité que cette chanson pourrait servir de message pour le monde.

Michael apprécia plus particulièrement les concerts de Miami et tout le temps passé dans cette ville. Le Colorado aussi et ils se reposèrent au Caribou Ranch. Pendant un concert, Michael reçu les visites d'Emmanuel Lewis, Yoko, Sean Lennon et Brooke Shields, ainsi que quelques amis et déclara qu'en y pensant, certains moments en dehors des concerts étaient plus agréables que les concerts eux-mêmes. Lors de certaines représentations, Michael Jackson avoue perdre parfois le contrôle de lui-même. Il y a un tel esprit de joie et une telle folie qu'il faisait des choses qu'il ne voulait pas lui-même, comme jeter ses vêtements dans la foule.
Pendant la tournée, Janet se maria mais tout le monde avait peur d'annoncer la nouvelle à Michael, parce qu'il était très proche d'elle. C'est la fille de Quincy Jones qui a été la première à le lui dire et Michael déclara qu'il eut un choc, car il se sentait très protecteur de Janet.
Michael Jackson réussit donc à toucher beaucoup de monde pendant le Victory tour, pas exactement comme il l'aurait souhaité mais il senti qu'il pourrait le faire plus tard. Il fit don de tout son argent de la tournée à des oeuvres de charité, y compris des fonds pour le centre des brûlés dans lequel il avait été soigné suite à l'accident de Pepsi. "Nous avons donné plus de 4 000 000 de dollars cette année-là, pour moi cela a été pourquoi le Victory Tour a eu lieu".

Après son expérience avec le Victory Tour, Michael Jackson a encore accentué sa prise en main de sa carrière avec plus d'attention qu'avant, il avait déjà appris avec une ancienne tournée, et le Victory Tour lui enseigna de nouvelles choses dont il retiendra les difficultés : "Avec la Motown, on nous disait de faire-ci, de faire-ça, de chanter de telle ou telle chanson, d'aller ici, d'aller là, de faire cette interview ou d'assister à telle émission TV. Nous ne pouvions rien dire, un jour quelqu'un m'a dit : "écoute, ces personnes travaillent pour toi, tu ne dois pas travailler pour elles, c'est toi qui les paie." Finalement j'ai commencé à comprendre ce qu'il voulait me dire. C'était un concept totalement nouveau et je dois beaucoup à cette personne".

Une expérience de plus qui fit que Michael Jackson pourra réaliser, plus tard, une tournée plus grande, plus belle, des concerts plus beaux et plus gigantesques mais ça, c'est une autre HIStoire...

mjtheking.com




avatar
Mikelle
Administrateur

Féminin Messages : 4693
Age : 46
Localisation : aupres des étoiles

http://michaeljacksonlovem.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: victory tour

Message par lovemj le Mar 23 Aoû - 0:55

la ici pareil il y a des erreurs et sur le tracklist jermaine you like me don't you par dynamite en septembre 84
avatar
lovemj
membre dauphin

Féminin Messages : 16
Age : 36
Localisation : montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum