l'ange Michael
Bienvenue sur le forum de l'ange Michael
enregistrez vous et venez vite nous rejoindre

n'oubliez pas de vous présenter Wink... merci

proces katherine jackson contre AEG (mjfrance)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

proces katherine jackson contre AEG (mjfrance)

Message par Mikelle le Lun 15 Avr - 19:11

Jackson VS AEG Live : le procès pourrait durer jusqu'à l'été


Le procès faisant suite aux poursuites entamées par la mère de Michael Jackson et ses enfants contre le géant du divertissement AEG pourrait durer plus de 4 mois, a dit la juge ce mardi.

La durée du procès a été la première inquiétude évoquée par la cour, alors que la sélection du jury a débuté aujourd'hui dans un tribunal, où s'affronteront l'imposant héritage de Jackson et la grosse entreprise commerciale qui a toujours eu une profonde influence sur le milieu du divertissement à Los Angeles.

Trente-cinq jurés potentiels ont été emmenés dans le tribunal de la juge Yvette M. Palazuelos. On leur a donné un questionnaire à remplir, de façon à savoir qui sera en mesure de prendre autant de temps sur sa vie personnelle et sa vie professionnelle. Un deuxième panel de trente-cinq personnes devra remplir le même questionnaire cet après-midi.

Plusieurs groupes de jurés se succéderont chaque jour, jusqu'à ce qu'un groupe de 80 à 100 personnes soit choisi. A partir de ce groupe, les avocats devront sélectionner douze jurés et cinq suppléants pour statuer sur ce cas.

Les avocats estiment que la seule sélection du jury pourrait prendre de deux à trois semaines.

Plus de 60 rédactions venant de plusieurs pays dont le Japon, la France, l'Allemagne et l'Australie ont demandé des places pour couvrir le procès, selon Pat Kelly, porte-parole au tribunal. Une dizaine de place dans la salles d'audience a été réservée aux journalistes.

Ce mardi, la juge Palazuelos a étudié une motion déposée par CNN, qui demande que la chaîne puisse être autorisée à diffuser le procès en direct à la télévision. La juge n'a pas encore réglé ce point.


Source: http://www.latimes.com/local/lanow/la-me-ln-jackson-aeg-trial-20130402,0,3011209.story


Examen de la motion pour la couverture télévisée du procès


Le 7 mars, sans explication, la juge a rejeté la requête de CNN demandant à ce que le procès soit télévisé.

[…]

''Le procès sera sans aucun doute l'objet d'une couverture médiatique substantielle, qu'il soit télévisé ou non'', a déclaré dans les documents légaux l'avocat de la chaîne de télévision. ''Michael Jackson était indiscutablement l'un des artistes les plus célèbres qui ait jamais vécu. Sa mort soudaine le 25 juin 2009 a envoyé une onde de choc dans le monde entier,et a suscité un énorme intérêt de la part du public quant à la cause de ce décès''.

Les avocats ont aussi souligné que le procès de Murray avait été télévisé dans le monde entier, et avait été regardé par des millions de télespectateurs. Murray a été reconnu coupable d'homicide involontaire et condamné en novembre 2011 à quatre ans d'emprisonnement.

Maître Kelli Sager, avocate représentant les chaînes de télévision, a déclaré que l'avocat de AEG, Marvin Putnam, prétendait que la couverture télévisée pourrait interférer avec le droit de ses clients à bénéficier d'un procès juste. Sager a ajouté que dans le même temps Putnam avait malgré tout récemment donné une interview à CNN à propos de l'affaire.

''Ils veulent contrôler la façon dont sera délivrée l'information, et ça ne sert pas le système judiciaire'', a dit Sager. ''C'est comme quand un homme tue ses parents, puis demande pitié parce qu'il est devenu orphelin''.

Autoriser les caméras dans le tribunal donnera au public une compréhension plus équilibrée des débats, selon Sager. Elle a dit que sans les caméras, les compte-rendus de seconde main et les opinions allaient dominer. Cependant, avec les caméras, les membres du public pourront voir par eux-mêmes ce qui transpire de cette cour, a-t-elle ajouté.

Sager a aussi dit que les caméras étaient relativement petites, et n'avaient pas besoin de fils ou d'éclairages.

Mais Putnam a répliqué qu'il n'y avait aucune disposition constitutionnelle qui permette aux médias de téléviser un procès.

''Soyons clairs, aucun droit ne va dans ce sens'', a dit Putnam.

Putnam a aussi dit que les journalistes de presse écrite étaient eux aussi capables de faire une présentation fidèle du procès.

''Les journalistes de presse écrite sont beaucoup plus capables que les journalistes de télévision de raconter ce qu'il se passe dans le salle d'audience''.

Maître Brian Panish, avocat des Jackson, s'est prononcé en faveur des caméras. Il a critiqué Putnam et AEG Live qui s'opposent à leur présence.

''Pourquoi ont-ils peur de voir les vraies preuves dans cette affaire ?'', a demandé Panish.

Maître Patricia Millett, avocate de l'Estate de Michael Jackson, a aussi dit être contre un procès télévisé, si cela voulait dire que les dossiers médicaux confidentiels du chanteur puissent être rendus publics. Cependant, Palazuelos a remarqué que certaines de ces informations avaient déjà été divulguées lors du procès Murray.

La juge n'a pas encore statué pour le moment sur le sujet.


Source : http://centurycity.patch.com/articles/judge-to-reconsider-denial-of-live-tv-coverage-of-michael-jackson-lawsuit
Traduction PYC

Questionnaire de sélection du jury

Traduction PYC

http://amradaronline.files.wordpress.com/2013/04/katherine-jackson-vs-aeg-jury-questionnaire.pdf


Extraits:

Questions personnelles : nom, date de naissance, adresse, niveau d'éducation, profession, expérience en tant que juré.

Le juré connaît-il des juges, des avocats, du personnel juridique. Le questionnaire aborde aussi la question de l'état de santé et si le juré a été été poursuivi en justice.

Le juré suit-il les informations, et si oui, par quel média (télé, internet, radio, etc.) ; le juré tient-il un blog.

Le juré a-t-il un compte Facebook ou Twitter. Le juré est-il plutôt conservateur ou libéral.

Le juré a-t-il déjà été surendetté, a-t-il eu de sérieux problèmes financiers.Le juré a-t-il déjà été harcelé au travail.

''Avez-vous déjà ressenti des sentiments négatifs à propos des gens qui intentent un procès pour obtenir des dommages et intérêts ? Devrait-il y avoir une limite de montant ?''

''Vous serait-il difficile d'accorder des millions de dollars à des plaignants qui demandent réparation suite au décès d'un membre de leur famille ?''

''Vous serait-il difficile de ne pas accorder de dommages et intérêts à des plaignants qui demandent réparation suite au décès d'un membre de leur famille, même s'ils échouaient à apporter des preuves ?''

''Pensez-vous qu'un procès ne fait que coûter beaucoup d'argent sans être bénéfique ? Les poursuites contre des compagnies vous paraissent-elles être injustes ?''

''Pensez-vous que les célébrités ou les VIP puissent agir comme bon leur semble ?''

''Connaissez-vous les médicaments suivants : somnifères, Propofol, Demerol, Vicodin, morphine, Valium, Ativan.''

''Pensez-vous que les personnes qui développent une dépendance à la drogue peuvent choisir d'arrêter quand elles le veulent ?''

''Avez-vous déjà entendu/lu/vu/eu connaissance de problèmes de dépendance à la drogue parmi les artistes ?''

''Avez-vous entendu/lu/vu dans les médias des histoires en lien avec Michael Jackson et une dépendance aux médicaments ?''

Le juré est-il fan de Michael Jackson, et quelle opinion a-t-il à son sujet.

This Is It : le juré doit dire à quel point il est familier avec cet événement et avec le documentaire. On lui demande la même chose à propos de AEG.

Le juré connaît-il l'entité AEG et ses cadres, Brandon Phillips et Paul Gongaware.

Le juré connaît-il Katherine Jackson, Prince, Paris et Blanket, a-t-il une opinion à leur sujet.

''Avez-vous entendu/lu/vu quelque chose concernant les accusations/le procès de 2005, où Michael Jackson a été accusé de pédophilie ?''

''Avez-vous déjà une opinion concernant ce cas ? Pensez-vous pouvoir être un juré juste et impartial ?''

Le juré a-t-il des connaissances sur le procès Murray et à quel point l'a-t-il suivi.

''Avez-vous une forte et inaltérable opinion selon laquelle le Dr Conrad Murray est entièrement responsable de la mort de Michael Jackson ?''

''Avez-vous une forte et inaltérable opinion selon laquelle Michael Jackson ne peut pas être tenu pour responsable de sa propre mort ?''

Le juré a-t-il déjà entendu parler de cette affaire et a-t-il déjà une opinion sur ce cas.


Source: https://twitter.com/ABC7Courts
Traduction PYC

Conrad Murray depuis sa prison : ’’J’étais au mauvais endroit, au mauvais moment’’

Los Angeles (CNN) – Le médecin condamné pour la mort de Michael Jackson a chanté hier soir sa sérénade dans l’émission de Anderson Cooper sur CNN, dans laquelle il disait ’’raconter son histoire’’.
Le Dr Conrad Murray a accordé à CNN deux interviews depuis sa prison : l’une enregistrée vendredi avec Don Lemon, et l’autre à Anderson Cooper mardi soir.
Ces interviews, les premières accordées à la presse depuis qu’il a été condamné en novembre 2011 pour homicide involontaire, sont diffusées alors que commence le procès intenté par la mère et les enfants de Jackson contre AEG.
Murray a parlé du rôle qu’il avait joué dans la mort de Michael Jackson, pour laquelle le médecin légiste a conclu à une combinaison létale de sédatifs et d’anesthésiant chirurgical, le Propofol.
’’Mon approche n’a certainement pas été une approche très orthodoxe, mais mes intentions étaient bonnes’’, a dit Murray à Cooper à propos de l’usage de Propofol pour traiter l’insomnie de Jackson et le préparer à son retour sur scène.
Murray a dit à Lemon qu’il était un bouc-émissaire et qu’il avait eu la malchance d’avoir été ’’au mauvais endroit au mauvais moment’’.
Jackson est décédé le 25 juin 2009, après une longue nuit sans sommeil pendant laquelle Murray a utilisé des sédatifs et du Propofol pour venir à bout de son insomnie. Murray suivait cette procédure depuis plusieurs mois et d’autres médecins l’avaient suivi dans les années passées.


Murray : Michael avait sa propre planque de Propofol

’’Oui, en effet, j’ai commandé du Propofol à son domicile, mais ce n’est pas moi qui ai apporté le Propofol chez lui’’, a dit Murray à Cooper. ’’Je l’ai vu dans sa propre cachette. Je n’étais pas d’accord avec Michael, mais Michael pensait que ce n’était pas un problème parce qu’il y était exposé depuis plusieurs années, et il savait exactement comme les choses fonctionnaient. Et étant donnée la situation à l’époque, mon approche était de tenter de l’en sortir, mais Michael Jackson n’était pas le genre de personne à qui vous pouvez juste dire : ‘Laissez tomber’ et espérer qu’il le fasse’’.
Murray dit avoir réussi à éliminer le Propofol de son traitement pour l’insomnie trois jours avant la mort de Jackson.
’’Je tiens à souligner que j’ai expliqué à Michael que c’était une manière artificielle de trouver le sommeil. C'était une sédation de base, une sédation minimale’’, a-t-il ajouté.


Murray : ce n’est pas le Propofol, mais le Demerol qui est en cause

Il y avait d’autres problèmes en jeu le jour de la mort de Jackson. Murray a déclaré : ’’Je ne savais pas qu’il était dépendant. Il se rendait au cabinet du Dr Klein et on lui administrait une énorme quantité de Demerol. C’est ce qui causait son insomnie, parce que c’est l’un des énormes effets secondaires’’.
Sa demande d’appel, déposée la semaine dernière, argumente le fait que le juge a fait erreur en ne permettant pas à la défense d’appeler le Dr Arnold Klein, le dermatologue auquel Jackson a rendu visite cinq fois dans le mois qui a précédé sa mort.


Murray : pas d’intraveineuse ce jour-là

Le matin de sa mort, Jackson a reçu une injection, mais pas de perfusion de Propofol, a dit Murray à Cooper.
’’Ce jour-là, vers 10h40, après qu’il ait vraiment supplié et qu’il ait pleuré… c’était vraiment une situation très pénible de voir cet homme qui était en train de perdre tout son potentiel, alors j’ai accepté de lui donner 25 milligrammes en injection lente. C’est tout’’.
Il l’a regardé dormir pendant une demie heure, puis il a estimé qu’il pouvait le laisser seul en toute sécurité.
’’Il était sédaté. Il s’était endormi et je le regardais. Je me suis assis pendant au moins 30 minutes. J’ai pu parler au téléphone, accepter des appels. Il allait bien. Tout allait bien. Quand je l’ai laissé, j’étais absolument à l’aise avec l’idée que le Propofol n’était pas un problème. Voilà’’.
Les enregistrements téléphoniques utilisés comme preuves lors du procès ont montré que Murray était occupé à ce moment-là et qu’il avait parlé à plusieurs personnes, dont des petites amies.
’’Une fois rassuré, je suis sorti de la chambre, oui, je suis allé dans la pièce adjacente et j’ai utilisé mon téléphone, et cetera, et cetera, mais je n’étais pas inquiet pour lui. En réalité, j’avais déjà rangé mes affaires et j’étais prêt à rentrer chez moi’’
Mais vers 11h00, Murray s’est apparemment rendu compte que son patient ne respirait plus.


Murray : au mauvais endroit au mauvais moment

’’J’ai été pris dans la tempête de toute la vie entière d’un homme de 50 ans, qui avait vécu une vie hautement destructive et douloureuse, et qui était abîmé dans une proportion énorme’’, a dit Murray à Lemon.
’’Il a vécu 50 ans dans la douleur et je ne suis pas responsable de tout cela’’, a dit Murray. ’’Toutes les malchances qu’il a rencontrées dans sa vie semblent se déverser sur moi, et je pense que c’est la définition du bouc-émissaire. Personne n’a pris ses responsabilités dans tout ce qui a été fait à cet homme, mais parce que j’étais au mauvais endroit au mauvais moment, je me retrouve ici’’.
’’Vous étiez au mauvais endroit au mauvais moment’’, a dit Lemon.
’’Oui’’, a répondu Murray.
’’Conrad Murray, alors que vous êtes en prison maintenant, pensez-vous être innocent ?’’, a demandé Lemon.
’’Absolument, je n’ai aucun doute là-dessus’’, a répondu Murray.
’’Il n’a jamais eu la moindre hésitation à ce sujet’’, a ajouté son avocate, Valerie Wass.
’’Pourquoi suis-je innocent ?’’, a poursuivi Murray. ’’Parce que je n’ai rien fait de mal, et tout ce que j’ai essayé de faire, c’était d’aider un ami que j’avais rencontré en piteux état, et j’ai essayé de faire tout mon possible pour aider mon ami. Personne n’était là pour lui à l’époque, et je peux dire qu’avec tous les efforts que j’ai fournis j’aurais pu moi-même souffrir d’un arrêt cardiaque. Ce n’était pas une tâche facile mais je n’ai jamais abandonné mon ami, jamais’’
Wass a alors demandé à Murray d’arrêter de parler de tout ce qui était lié à l’affaire, pour laquelle il vient de faire appel.


Murray : Mon procès n’était pas juste

’’Je pense que les débats n’étaient pas justes. Je pense que le juge n’était pas impartial. Je pense que le procureur a fait quelque chose de tellement absurde. Il a altéré une preuve dans le tribunal. Pouvez-vous imaginer ça ?’’, a-t-il dit à Cooper.
La preuve en question était la pièce à conviction n°30 de l’accusation, une bouteille vide de Propofol qui aurait été fixée à une intraveineuse. Le procureur David Walgren a fixé la bouteille sur une potence. Or, quand les enquêteurs l’ont trouvée, elle n’était pas fixée.
’’Si c’était à refaire, il y a une chose que je ne referais pas. Je ne resterais pas assis tranquillement dans un tribunal où un procureur détruit l’intégrité d’une preuve quand il n’y a aucune raison de le faire. Ce n’était pas la seule fois. Il y a eu beaucoup d’irrégularités et d’obstruction à la justice de sa part’’.


Murray : Michael était mon grand ami

Murray a parlé de sa relation avec Michael Jackson pendant les derniers mois.
’’J’ai perdu un ami, un grand ami, un homme qui était imparfait comme nous le sommes tous’’, a-t-il dit à Lemon. ’’Il avait ses côtés sombres et il avait aussi ses bons côtés, j’ai connu les deux’’.
Son rôle d’ami était d’apporter la paix a Jackson, a dit Murray.
’’Mais il était dans un état de totale absorption de toutes les douleurs qu’il avait subies, et toutes les histoires qui lui tenaient à cœur, il les régurgitait, les ruminait, il lui fallait une opportunité de s’en sortir, et je lui ai donné cette opportunité’’.
’’Michael avait enfin une opportunité de presque tout dire et il savait qu’il était protégé. Je lui ai donné ça. Je lui ai donné cette paix’’.
’’Pour être honnête, j’étais devenu le confident de Michael. Il se déchargeait de tout ce qui n’allait pas dans son passé et de tout ce qui n’allait pas. Et j’avais cette capacité d’écoute pour lui’’


Murray : J’adore les enfants de Michael

Murray a demandé à parler des enfants de Jackson, avec qui il dit qu’il avait ’’une belle relation sacrée, une relation extrêmement bonne’’.
’’Prince Jr, Paris et Blanket sont comme mes propres enfants’’, a-t-il dit. ’’Ce sont mes enfants. Je les adore. Je m’inquiète pour eux’’.
’’Je pourrais dire des chose à leur sujet, mais je pense que je ne vais pas le faire, pas par ce biais. Mais en même temps, j’espère que les enfants vont bien, qu’ils se portent bien’’.
Il a aussi parlé d’autres membres de la famille Jackson, mais sans citer de noms.
’’Je suis à peu près sûr qu’il y en a un certain nombre qui vont essayer de rafler tout ce qu’ils peuvent, et j’espère que les enfants n’en seront pas victimes’’, a dit Murray.


Le petit garçon que le Père Noël a oublié

Murray a commencé à chanter après que Cooper ait abordé le sujet du procès AEG live. Il a demandé s’il pouvait témoigner au nom des Jackson, qui réclament des milliards de dommages et intérêts.
’’Si je témoigne, je témoignerai très honnêtement. Je suis triste quand je vois tout ce qu’il se passe à la télévision, parce que Michael en serait bouleversé, il serait tellement mécontent de ce qui arrive. Michael m’a dit : ‘Je ne veux plus servir de banque à ma famille’. Tout ce que nous voyons en est la continuité’’.
Lui et Michael ont connu la peine, et il a commencé à chanter :
"He is a little boy that Santa Claus forgot and goodness knows he did not want a lot. He wrote a note to Santa for some crayons and a toy, it broke his little heart when he found Santa hadn't come in the streets. He envied all the lucky boys, but goodness knows he didn't want a lot. I'm so sorry for that laddie who hasn't got a daddy. He's a little boy that Santa Claus forgot’’.
’’Cette chanson m’attriste’’, a continué Murray. ’’C’est comme ça que j’ai grandi. Je n’avais pas de jouets. Je n’avais rien. En grandissant, mon coeur est devenu entier et mon coeur disait d’aider, tout ce que je fais c’est donner. Je veux donner’’.


Murray : pas de colère

Murray a dit qu’il n’éprouvait aucune colère, envers quiconque.
’’Je pourrais être bouleversé et dire : ‘Qu’est-ce qui m’arrive ?’, mais je ne fais pas ça’’, a-t-il dit. ’’Mon amitié était sincère et c’est comme ça que je veux m’en souvenir’’
’’Que voulez-vous que les gens sachent à propos de Conrad Murray ?’’, lui a demandé Lemon.
’’Je veux qu’on me traite comme un simple être humain qui vient d’un milieu très humble, qui a travaillé toute sa vie en traversant des hauts et des bas. J’ai été un homme ambitieux, mais les ambitions ne sont en aucun cas à s’adresser à soi-même. Ce n’est qu’une partie. J’ai passé ma vie à vouloir améliorer l’homme, à vouloir améliorer la vie de ceux que je rencontre’’.
Il a dit qu’il serait toujours un homme libre, ’’grâce à ma spiritualité, à mes croyances. J’ai porté le poids de ce monde sur mes épaules et je sais que je ne peux pas le faire tout seul, alors j’en appel à Notre Père’’.


Murray : La prison n’est pas une sinécure

Il a parlé de sa cellule qu’il a décrire comme ’’un petit espace où ne pénètre pas le soleil, mais je peux dire qu’on peut trouver du bien dans tout. Ce n’est certainement pas comme être entouré de sable ou être à Bora Bora mais j’espère endurer cette pénitence du mieux que je peux’’.
Sa date de sortie pourrait être en octobre, après qu’il ait accompli la moitié de sa peine, à moins que le shérif décide de le libérer plus tôt .


Source: http://edition.cnn.com/2013/04/02/showbiz/conrad-murray-talks/?hpt=hp_t1
Traduction PYC


Dernière édition par Mikelle le Lun 15 Avr - 19:27, édité 1 fois




avatar
Mikelle
Administrateur

Féminin Messages : 4694
Age : 46
Localisation : aupres des étoiles

http://michaeljacksonlovem.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: proces katherine jackson contre AEG (mjfrance)

Message par Mikelle le Lun 15 Avr - 19:13

Thomas Mesereau au sujet du procès: "Je pense que la bataille sera rude pour AEG"

Au moment où commence la sélection du jury dans le cadre du procès qui oppose la famille de Michael Jackson contre le promoteur AEG Live, l’invité de ce soir du Piers Morgan Live était Thomas Mesereau, qui a livré son sentiment dans une interview en face à face.

L’avocat qui avait fait acquitter la star lors de son procès pour pédophilie a parlé de documents spécifiques qui selon lui mettront AEG en difficulté pour contrecarrer les plaintes d’homicide involontaire.

"Apparemment, il existe des e-mails du chorégraphe de Michael, Kenny Ortega, qui mettent en garde AEG, qui disaient qu’il n’était pas bien, qu’il avait de sérieux problèmes physiques, de sérieux problèmes émotionnels et psychologiques, il demandait de l’aide, et je sais que certains e-mails de AEG disaient en substance : ‘Murray, vous feriez mieux de faire en sorte qu’il puisse répéter’. Je pense que le problème est bien cerné par la famille et ce sera un point crucial pour les plaignants. Je pense que AEG va avoir beaucoup de mal à s’expliquer".

A la question de savoir si Jackson pourrait avoir lui-même une responsabilité, notamment en rapport avec un risque d’annulation ou avec son comportement, Mesereau a remarqué que AEG savait très exactement à quoi s’attendre en joignant ses forces à celles du Roi de la Pop.

"S’il était si excentrique et si dérangé, pourquoi sont-ils entrés en contact avec lui pour ces concerts ?", a-t-il demandé à Piers Morgan. "Ils ont investi près de 30 millions de dollars avant même que les concerts aient commencé. S’ils pensaient qu’il était si mal et s’ils pensaient que sa réputation était ternie par trop de problèmes, pourquoi ont-ils voulu faire affaire avec lui ? Je pense que la bataille sera rude pour AEG".


Source: http://piersmorgan.blogs.cnn.com/2013/04/02/thomas-mesereau-on-upcoming-trial-between-jacksons-and-concert-promoter-i-think-its-an-uphill-battle-for-aeg/
Traduction PYC

Thomas Mesereau témoignera au procès

L'ancien avocat de Michael Jackson, Tom Mesereau, continue à lutter en faveur de son ancien client, et pour le prouver, il va témoigner pour le compte de Katherine Jackson lors du procès à venir contre le promoteur AEG, rapport RadarOnline en exclusivité.

''Je suis sur la liste des témoins des plaignants parce que AEG Live compte parler du procès de 2005, à l'issue duquel Michael Jackson a été complètement blanchi. Je vais expliquer au jury que Michael a été reconnu non coupable des 10 chefs d'accusation, dont les accusations de pédophilie'', a déclaré Mesereau. ''Michael avait une solide réputation après le procès, et partout où j'allais pour en parler, les gens m'offraient toujours leur soutien, tout le monde était extrêmement positif''.

[…]

Quand on lui demande ce que Michael aurait pensé au sujet des témoignages de sa mère et de ses enfants lors de ce procès, Mesereau a répondu que son ancien client n'aurait pas voulu qu'il fassent confiance à l'attention portée par les médias, mais il aurait compris leur besoin d'obtenir justice.

''Bien sûr, Michael ne voudrait pas les voir sous les feux des projecteur. Mais Michael adorait sa mère, et je pense qu'il aurait compris son besoin d'en finir avec tout ça. Je suis désolé que les enfants et Katherine doivent passer par cette épreuve, mais c'est très important pour eux, et je les soutiens pleinement. Cette plainte est absolument légitime''.


Source : http://radaronline.com/exclusives/2013/04/michael-jackson-wrongful-death-trial-tom-mesereau/#.UVxs4Q6Qf8E.twitter
Traduction PYC

Retranscription interview Conrad Murray
Anderson Cooper 360 degrees (1ère partie)


Copper: Nous sommes au téléphone avec la prison du Comté de Los Angeles, où nous avons joint Conrad Murray. Son avocate, Valerie Wass, est aussi en ligne.
Dr Murray, merci d’être avec nous. Nous avons beaucoup de questions à vous poser, évidemment à propos du procès AEG Live. Je sais que pour beaucoup d’entre elles, vous ne pourrez pas répondre, ou vous ne voudrez pas. Avez-vous été cité à témoigner au procès, et si oui, voulez-vous témoigner à ce procès ?

Murray : A l’heure actuelle, je n’ai pas été appelé à témoigner, et témoigner à ce procès ne m’intéresse pas.

Pourquoi ?

Je ne le ferai pas. Je vais invoquer le Cinquième Amendement parce qu’en ce moment-même une procédure d’appel est en cours. Vous savez, il va y avoir un procès, je ne veux pas avoir de problèmes d’auto-incrimination.

J’aimerais vous poser quelques questions au sujet de cet appel. Mais tout d’abord, j’ai d’autres questions. Au cœur de ce procès, le procès AEG, se détache une question toute simple. Etiez-vous employé par AEG, par quelqu’un qui en avait la responsabilité, ou étiez-vous employé par Michael Jackson ? Pouvez-vous répondre à cette question ?

Valerie Wass, avocate de Conrad Murray : Je ne souhaite pas que le Dr Murray réponde à cette question.

Non, je ne peux pas, pas pour l’instant.

D’accord, je comprends. Est-ce que je peux vous demander, savez-vous… je veux dire, sauriez-vous répondre à cette question ?

Absolument.

D’accord. Vous avez toujours maintenu que vous étiez innocent Dr Murray, et comme je le disais, vous faites appel de la décision. Mais est-ce que vous ressentez un peu de culpabilité dans la mort de Michael Jackson ?

Je suis un homme innocent Anderson. Je maintiens que je suis innocent. Je dois vous dire, je suis extrêmement désolé du décès de Michael. Pour moi c’est une perte énorme. C’est un fardeau que je porte et que je porterai pour une durée indéfinie. Cette perte est vraiment accablante. Il était très proche de moi, j’étais proche de lui. C’était vraiment un grand ami. Et pour être honnête, j’étais un confident pour Michael. Il ruminait tout ce qu’il avait connu de mauvais dans le passé et tout ce qu’il avait connu de sombre. Et j’avais une capacité d’écoute pour ça. Il avait…

C’était une partie du problème…

Je supportais…

[Ils parlent en même temps]

Ca faisait partie…

Ces secrets…

Ca faisait partie du problème…

Je les ai portés dans mon cœur pour lui.

Est-ce que le fait que vous étiez amis fait partie du problème ? En tant que médecin, n’est-il pas inapproprié d’être ami avec ses patients ?

Je ne souhaite pas qu’il réponde à cette question. Je ne veux pas qu’il réponde à ce qui pourrait l’incriminer.

D’accord. J’ai une question à propos du Propofol. Comme vous le savez, il est censé être administré dans un hôpital. C’est un sédatif utilisé en chirurgie, et vous n’étiez sans doute pas le premier médecin à en administrer à Michael Jackson. Mais vous en avez commandé beaucoup pour lui. Et en tant que médecin, qui avez juré de ne pas blesser vos patients, je ne comprends toujours pas comment vous avez administré à une personne clairement fragile un puissant sédatif en dehors du milieu hospitalier.

Je pense que c’est une très bonne question Anderson. La réponse c’est que… personne ne le sait, mais je faisais tous les efforts possibles pour sevrer Michael du Propofol. Oui, en effet, j’ai commandé beaucoup de Propofol chez lui mais ce n’est pas moi qui le premier en ai introduit chez lui. J’en ai vu dans sa cachette.
Je n’étais pas d’accord avec Michael, mais Michael pensait que ce n’était pas un problème parce qu’il y était exposé depuis plusieurs années, et il savait exactement comme les choses fonctionnaient. Et étant donnée la situation à l’époque, mon approche était de tenter de l’en sortir, mais Michael Jackson n’était pas le genre de personne à qui vous pouvez juste dire : "Laissez tomber" et espérer qu’il le fasse.

Mais en tant que médecin…

Mon approche n’a certainement pas été une approche très orthodoxe, mais mes intentions étaient bonnes.

En tant que médecin pourtant, n’êtes-vous pas celui qui êtes en position de dire à un patient : "je ne vous soignerai plus si vous ne suivez pas mes instructions" ? Parce qu’à partir du moment où vous avez été engagé, en mars 2009, selon l’accusation, vous avez commencé à commander du Propofol en avril, et jusqu’en juin, vous en avez commandé une bonne vingtaine de litres.

Vous savez Anderson, toute l’histoire n’a pas été racontée au tribunal. On m’a proposé d’être le médecin de la tournée de Michael en décembre 2008. Et même après ça, le contrat disait que je travaillais de mai à juin, alors que j’ai commencé à travailler bien avant.

Mais c’est bien vous qui avez commandé tout ce Propofol.

Il y avait déjà du Propofol à la maison, et je l’ai utilisé. Encore une fois, j’essayais de sevrer Michael… pour qu’il puisse avoir une vie plus normale. Je n’étais pas d’accord avec lui, que ce soit pour la tournée ou pas, je n’étais pas d’accord. Vous savez, le lendemain a été très dur pour moi… et encore une fois, mon intention était de le sevrer, et j’avais réussi. J’ai été capable de le sevrer. C’était trois jours avant sa mort. Cet homme n’a absolument pas pris de Propofol.

Mais vous dîtes que vous continuiez à l’aider à dormir. Le Propofol, pourtant, n’aide pas à restaurer l’organisme. Il ne… je veux dire par là qu’on reste dans un sommeil paradoxal, dans un état où l’on rêve, mais on n’est en réalité pas reposé au réveil. Le Propofol éteint le cerveau et agit comme un dépresseur du système nerveux central. Donc même si vous dîtes que vous l’aidiez à dormir, en fait il ne se réveillait pas reposé, on est bien d’accord ?

Encore une fois c’est une bonne question. Si vous lisez ma déposition faite à la police pendant deux heures et demie, je mentionne que j’ai expliqué à Michael que c’était une manière artificielle de trouver le sommeil. C’était une sédation basique, une sédation minimale.

Donc en réalité ça ne l’aidait pas à se reposer.

Eh bien, vous savez, comme je l’ai déjà dit, Michael était dans cette situation quand je l’ai rencontré. Mon approche de le sevrer n’était peut-être pas… satisfaisante à vos yeux, mais j’ai réussi trois jours avant sa mort, j’avais été capable de le faire. Il y avait d’autres problèmes. Subrepticement, Michael (rétrospectivement, j’ai appris qu’il était dépendant) se rendait au cabinet du Dr Klein, où on lui administrait d’énormes quantités de Demerol.

Je sais que vous parlez…

Et ce problème-là venait s’ajouter. Et c’est ce qui provoquait ses insomnies, c’est l’un des plus gros effets secondaires.

Vous parlez du Dr Arnie…

Quoi ?

Vous parlez du Dr Arnie Klein.

Oui.

Qui n’a pas témoigné lors de votre procès et je sais que cela fait partie de votre demande d’appel, dont je voudrais vous parler après la pause. Mais vous disiez que vous ne saviez pas que Michel Jackson prenait autre chose. Il y avait pourtant des flacons de médicaments prescrits par d’autres médecins partout autour de son lit, et je pense que n’importe quel observateur qui n’avait même pas accès au dossier médical de Michael Jackson aurait probablement pu vous dire… je veux dire, tous ceux qui observaient Michael Jackson ces dernières années auraient probablement pu vous dire qu’il faisait quelque chose.
Vous dîtes donc que vous n’en aviez aucune idée ?

Ce que je vous dis, c’est que je pense que la question telle qu’elle est posée n’est pas précise. Si j’allais chez votre médecin maintenant Anderson, ou chez vous, je trouverais des pilules qui ont été prescrites il y a six mois, ou un an. Et peut-être que vous n’en prenez plus. Ca ne veut pas dire que vous voyez un médecin.

D’accord mais, monsieur, vous ne trouveriez ni Ativan ni Valium, ou des dépresseurs, ou des choses qui peuvent ralentir la respiration, qui adjoints à la prise de Propofol peuvent causer un arrêt cardiaque.

Eh bien, regardez les compte-rendus… il y avait des pilules d’Ativan, qui avaient été prescrites à Michael, mon nom était sur les flacons et il y avait des instructions concernant la prise. Mais il y avait d’autres pilules dans la chambre, et certains articles trouvés qui ont été classés comme preuves, je ne les avais jamais vus. L’enquêtrice du médecin légiste a admis qu’elle avait bougé des choses sans porter de gants, et qu’elle les avait mis à d’autres endroits pour les prendre en photo.
Donc quand on les voit sur la table de chevet, ce n’est pas exactement là qu’elle les a trouvés. En vérité, ils n’étaient pas placés à ma vue.

Une autre chose que l’accusation a relevé, c’est que votre défense a dit que Michael Jackson s’était lui-même administré la dose fatale de Propofol. C’était votre défense. Le jury n’y a pas cru, et l’accusation a dit que même si c’était vrai, le fait que vous ayez laissé le patient seul avec du Propofol était une négligence.
Vous sentez-vous coupable de l’avoir laissé seul ?

Parlons de ça. Tout d’abord, je n’ai pas laissé de Propofol pour qu’il y ait accès. Je n’ai pas laissé de Propofol pour qu’il l’atteigne et l’attrape. Je n’ai pas mis de Propofol en perfusion. Il n’y avait rien de tout ça. Même si pendant le procès le Dr Schafer a dit qu’il pouvait avoir atteint un flacon, l’avoir ouvert, je n’ai rien laissé – aucun article n’était laissé à sa portée. Il n’était pas sous perfusion de Propofol. Rien du tout. Absolument que dalle.

Mais vous dîtes que vous n’avez pas laissé de Propofol à sa portée. Combien de temps êtes-vous parti pour qu’il soit capable d’aller ailleurs dans la chambre, puisque selon votre défense, il a trouvé du Propofol, préparé une injection, et s’est injecté lui-même le produit ?

Quand j’ai laissé Michael, il n’y avait aucun besoin de le surveiller. Il n’est pas nécessaire de surveiller un patient qui n’a pas de problème cardiaque ou de cardiomyopathie, ou qui a un problème comme de la rétention d’eau, ou des problèmes rénaux, qui exigent une surveillance même quand on est sous perfusion de solution saline.

Donc vous continuez à maintenir que vous n’avez pas donné de Propofol à Michael Jackson le jour de sa mort ?

Je n’ai pas fait de perfusion de Propofol à Michael Jackson. Ce jour-là, vers 10h40, après qu’il ait vraiment supplié et qu’il ait pleuré… c’était vraiment une situation très pénible de voir cet homme qui était en train de perdre tout son potentiel, alors j’ai accepté de lui donner 25 milligrammes en injection lente. C’est tout. Vous savez ? Il… je n’avais même pas prévu de le sédater, mais finalement c’était le cas. Il était sédaté. Il s’était endormi et je le regardais. Je me suis assis pendant au moins 30 minutes. J’ai pu parler au téléphone, accepter des appels. Il allait bien. Tout allait bien. Quand je l’ai laissé, j’étais absolument à l’aise avec l’idée que le Propofol n’était pas un problème. Voilà.

Nous allons devoir faire une pause.

Je ne suis pas sorti… de la suite. La suite est divisée en plusieurs parties, il y a un foyer, une chambre, et dans la chambre il y a un salon. La pièce adjacente est un dressing, puis il y a les toilettes et la salle de bains.
Vous savez, je voulais que cet homme dorme. Une fois rassuré, je suis sorti de la chambre, oui, je suis allé dans la pièce adjacente et j’ai utilisé mon téléphone, et cetera, et cetera, mais je n’étais pas inquiet pour lui. En réalité, j’avais déjà rangé mes affaires et j’étais prêt à rentrer chez moi.

Mais encore une fois, vous utilisez le mot dormir, et encore une fois, le Propofol ne fait dormir personne. Donc je sais que vous ne donniez pas… vous dîtes que vous étiez en train d’essayer de réduire la quantité que vous lui donniez depuis quelques temps, mais…

Parlez plutôt de sédation minimale.

Bien. Nous devons prendre une pause Dr Murray. Nous allons prendre une courte pause et ensuite je voudrais vous parler à vous, et à votre avocate, de votre demande d’appel et d’autres choses quand nous serons de retour.




avatar
Mikelle
Administrateur

Féminin Messages : 4694
Age : 46
Localisation : aupres des étoiles

http://michaeljacksonlovem.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: proces katherine jackson contre AEG (mjfrance)

Message par Mikelle le Lun 15 Avr - 19:15

Retranscription interview Conrad Murray
Anderson Cooper 360 degrees (2ème partie)


Nous sommes en exclusivité avec le Dr Conrad Murray, qui est en train d’effectuer une peine de 4 ans pour homicide involontaire pour la mort de Michael Jackson. Il fera bientôt appel du verdict. Il espère récupérer sa licence médicale. Je vais lui parler maintenant de cet appel.
La sélection du jury du procès civil va commencer aujourd’hui. La mère de Michael Jackson et ses enfants poursuivent AEG Live qui est le promoteur des concerts du retour de la star. La famille Jackson dit qu’ils sont responsables de l’embauche du Dr Murray. AEG maintient ne pas avoir employé Murray, que Jackson lui-même l’avait engagé, et que par conséquent ils ne sont pas reliés.
Conrad Murray est au téléphone depuis sa prison, avec Valerie Wass, son avocate de New York.

Dr Murray, je pense que vous le savez, il y a une certaine perception de la part des gens, et je voudrais que vous soyez capable de répondre. Je pense que beaucoup de personnes ont entendu que vous étiez endetté, que vous alliez être payé 150000 $ par mois pour vous occuper de Michael Jackson pendant ses concerts, et qu’à cause de ça, vous faisiez tout ce qu’on vous demandait, jusqu’à lui donner du Propofol, ce qui est hautement inhabituel. Non… vraiment, aucun médecin, hormis un cas dont j’avais entendu parler, ne recommanderait d’administrer du Propofol de la façon dont vous l’avez fait à domicile, avec le genre d’équipement que vous aviez.
Qu’est-ce qui n’est pas vrai dans cette perception ?

Eh bien tout d’abord, vous savez, je n’ai jamais été avide d’argent. Je n’ai jamais été envieux des autres. Toute ma vie a été basée sur le fait de rendre les autres meilleurs. Je suis très compatissant de la cause humanitaire et j’ai une conscience émotionnelle extrêmement intense.
C’est une chose qui n’a pas été dite au procès, et certaines choses ont été occultées. Mais si on prend un exemple, comme le problème d’utiliser du Propofol à domicile ou le fait que je sois payé et que je l’ai fait pour cette raison, ce n’est pas l’objet de l’affaire. Autre exemple, en Californie, le Conseil de l’Ordre de Californie a un cas contre le Dr S. Markman.
Le Dr Markman est accusé par le Conseil de l’Ordre de Californie, parce qu’il a soigné sa fille à domicile avec du Propofol, trois fois par semaine, pour des douleurs génitales, pendant au moins cinq ans.

Oui mais… Dr Murray…

Plus de 500 fois. Et l’expert médical…

Dr Murray, en réalité… Oui, je connais ce cas, et l’équipement médical que cet homme utilisait était de loin plus avancé que l’équipement que vous aviez.

Ce n’est pas vrai, parce que l’équipement médical est… le Dr Schafer dit dans son rapport que cet homme lui avait dit avoir cet équipement. Personne n’a vérifié qu’il avait cet équipement. Mais le fait est que le Dr Schafer ne trouve rien à redire sur le fait que cet homme utilisait du Propofol à domicile, et ce alors que dans le même temps il n’hésite pas à me crucifier.

Mais est-ce que vous…

Il dit…

Mais vous êtes bien d’accord, monsieur, que quand vous avez entendu pour la première fois que Michael Jackson voulait du Propofol, vous avez-vous-même pensé que c’était hautement inhabituel.

Disons que je n’aimais pas ça.


Parlons de votre appel. Je sais que vous espérez beaucoup de cet appel. Qu’est-ce qui vous fait penser que vous obtiendrez mieux en appel ? Je poserai ensuite la même question à votre avocate.

Eh bien, je pense que je n’ai pas eu un procès équitable. Je pense que le juge n’était pas impartial. Je pense que le procureur a fait quelque chose de tellement absurde. Il a altéré une preuve dans le tribunal. Pouvez-vous imaginer ça ? Si c’était à refaire, il y a une chose que je ne referais pas. Je ne resterais pas assis tranquillement dans un tribunal où un procureur détruit l’intégrité d’une preuve quand il n’y a aucune raison de le faire.
Ce n’était pas la seule fois. Il y a eu beaucoup d’irrégularités et d’obstruction à la justice de sa part.

Valerie, pour vous quelle est votre meilleure chance en appel ?

Il y a beaucoup de points à aborder, mais je pense que c’est le fait d’avoir été capables de démontrer que Jackson n’était pas sous perfusion de Propofol le jour de sa mort, alors que l’accusation a centré sa théorie là-dessus, et je pense que j’ai été capable de démontrer qu’il n’était pas sous perfusion de Propofol, qu’il était seulement sous perfusion de solution saline.

Mais ils disent qu’il y avait une entaille dans la poche de solution saline et que le flacon de Propofol était en réalité accroché à l’intérieur de la poche de solution saline. Vous dites que ce n’est pas vrai ?

C’est une théorie complètement absurde. Il manquait une tubulure. Ils ont essayé de dire qu’il s’était enfui avec dans sa poche.
Il n’y a aucune preuve de ça. La solution saline… la poche entaillée de solution saline et le flacon de Propofol ont été trouvés dans un sac bleu, dans un placard des toilettes de Michael Jackson, et il a été trouvé parmi d’autres déchets médicaux. C’était une poubelle.

Dr Murray, vous êtes censé bientôt sortir de prison. Que voulez-vous faire ? Si… si vous ne récupérez pas votre licence médicale, que voulez-vous faire ?

Eh bien, Anderson, je veux continuer à contribuer à l’humanité et à ce monde d’une manière très significative. Je voulais que chaque jeune enfant, chaque mère et chaque père, chaque oncle et chaque tante, réalise ses rêves et ses objectifs. Je veux continuer à faire ça.

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Je veux motiver les gens, continuer à faire des actes humanitaires désintéressés, et continuer mes actions philanthropiques en aidant mon prochain.

Dans quelle mesure pensez-vous pouvoir récupérer votre licence médicale ?

Anderson, je prie pour enfin obtenir justice dans ce cas parce que jusqu’à maintenant, je n’ai connu que l’injustice, et si on me donne une autre chance après cet appel, je ferai tout mon possible pour mettre tout ça derrière moi, je me remettrai en piste et je continuerai à aider.
Souvenez-vous que je pratique depuis plus de 20 ans Anderson. Je n’ai jamais eu la moindre réprimande publique, je n’ai jamais eu d’avertissement du conseil de l’ordre dans tous les états où j’ai une licence, je n’ai jamais eu aucun litige, aucune poursuite pour erreur médicale, j’ai sauvé beaucoup de vies et aidé beaucoup de patients. Ceux qui avaient de l’argent, et ceux qui n’en avaient pas, ce n’était pas un problème pour moi.

Laissez-moi vous demander…

Je n’ai jamais renvoyé personne de mon cabinet.

Laissez-moi vous demander. Vous dites que vous étiez ami avec Michael Jackson, vous vous occupiez de Michael Jackson, vous vous occupiez de ses enfants. A l’origine vous vous étiez occupé de ses enfants dans un hôtel de Las Vegas. C’est comme ça que vous l’avez rencontré. Ses enfants sont en train de poursuivre cette compagnie, AEG Live. Certains diraient que si vous vous préoccupez tellement d’eux, pourquoi ne témoignez-vous pas et ne dites-vous pas tout ce que vous savez dans cette affaire ?

Si je témoigne, je témoignerai très honnêtement. Je suis triste quand je vois tout ce qu’il se passe à la télévision, parce que Michael en serait bouleversé, il serait tellement mécontent de ce qui arrive. Michael m’a dit : "Je ne veux plus servir de banque à ma famille". Tout ce que nous voyons en est la continuité.
Il avait des douleurs réelles, et Michael a partagé avec moi certaines histoires que je n’ai racontées à personne. C’est comme ça. Nous avons tous les deux eu des vies très humbles et nous avons tous les deux connu la douleur.
Vous savez ce qui me caractérise Anderson. Laissez-moi partager quelque chose avec vous. C’est important pour moi.
[En chantant]" He is a little boy that Santa Claus forgot, and goodness knows he did not want a lot. He wrote a note to Santa for some crayons and a toy. It broke his little heart when he found Santa hadn't come in the streets. He envied all those lucky boys but goodness knows he doesn't want a lot. I'm so sorry for that laddie who hasn't got a daddy. He's a little boy that Santa Claus forgot".
Cette chanson raconte mon histoire. C’est comme ça que j’ai grandi. Je n’ai pas eu de Noëls. Je n’avais pas de jouets. Je n’avais rien. En grandissant, mon coeur est devenu entier et mon coeur disait d’aider, tout ce que je fais c’est donner. Je veux donner.

Pensez-vous…

J’aimerais que ce monde devienne meilleur.

Pensez-vous que l'argent est la racine de… je veux dire, vous avez parlé de la famille Jackson, de choses vous aviez entendues, de votre inquiétude quant à ce procès… pensez-vous que de la part de la famille Jackson, essayer d’obtenir de l’argent est condamnable ?

Voix féminine non identifiée : Je ne pense pas que le Dr Murray devrait parler du procès AEG pour l’instant.

Il y a une chose que j’aimerais dire, j’aimerais avoir la chance un jour, de dire à tous les fans de Michael, aux gens qui l’aiment beaucoup, ce qui est arrivé à Michael. Ils veulent vraiment savoir. Mais s’ils le savaient, leur cœur ferait un bond, et ils seraient frappés d’une douleur fulgurante.

Pour tous ces fans qui en ce moment vous écoutent et vous estiment responsable, avez-vous un sentiment de culpabilité ?

J’ai été fan de Michael, et j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir quand j’ai découvert Michael dans cet état, pour essayer de l’aider. J’aurais moi-même pu faire un arrêt cardiaque en faisant ces efforts, mais j’ai fait du mieux que je pouvais. J’ai essayé de tout mon cœur.

Mais c’est votre patient qui a fait un arrêt cardiaque.

Il a quoi ?

C’est le cœur de votre patient qui a cessé de battre.

Ecoutez, si Michael avait été un étranger, ou toute autre personne en détresse, j’aurais fourni les mêmes efforts.

Dr Murray, j’apprécie que vous ayez accepté de nous joindre ce soir. Valerie Wass également, merci beaucoup.


Source: http://transcripts.cnn.com/TRANSCRIPTS/1304/02/acd.01.html
Traduction PYC

Analyse de l’interview de Murray – Jeff Toobin (analyste juridique) & Mark Geragos (avocat)
Anderson Copper 360 degrees


Anderson Cooper: Vous venez juste d’entendre dans l’émission 360°, la version du Dr Conrad Murray sur la mort de Michael Jackson, sa défense sur la façon dont il avait traité un patient certes stimulant. Vous l’avez entendu parler aux fans de Michael Jackson, et même chanter à la fin.
Analysons les choses avec l’analyste juridique Jeffrey Tobbin, et l’avocat criminel de la défense, Mark Geragos, auteur de Erreurs judiciaires : regard sur comment fonctionne le système judiciaire, et comment parfois il ne fonctionne pas. Jeffrey, tout d’abord, qu’avez-vous pensé de ce que vous avez entendu ?

Jeffrey Toobin, analyste juridique pour CNN : Eh bien vous savez, je vous ai entendu faire beaucoup d’interviews. Je n’ai jamais vu personne chanter une chanson au beau milieu de l’une d’elles. C’est certainement un moment qui restera inoubliable.
Il a dit quelque chose à la fin qui m’a frappé, sur la famille Jackson… qui utilisait Michael comme source d’argent. Dans cette affaire, je pense que Conrad Murray n’est pas un bon médecin. Il n’y a aucun doute là-dessus.
Mais il est aussi vrai qu’il n’est pas le seul responsable de la mort de Michael Jackson. Michael Jackson lui-même est responsable, les sangsues de sa famille qui même à travers sa mort essaient encore de profiter de lui.
Donc je pense que dégager les responsabilités dans sa mort va être difficile dans ce cas parce que Conrad Murray n’est pas le seul.

Cooper : Il semble aussi assez clair que les gens de cette compagnie, AEG, si on se base sur quelques e-mails, savaient clairement qu’il y avait quelques problèmes avec Michael Jackson. Il y avait peut-être aussi des problèmes avec d’autres artistes, peut-être que ce cas était unique, je ne suis pas sûr. Mark, qu’avez-vous pensé de ce que vous avez entendu ?

Mark Geragos, avocat criminel de la défense : J’étais en train de me demander si en d’autres circonstances, vous auriez mis les 30 dernières secondes dans votre RidicuList [ndt : The RidicuList est une séquence humoristique en fin d’émission centrée sur un fait d’actualité] et si vous auriez pu garder votre sérieux jusqu’à la fin. C’est précisément pour cette raison que concernant les avocats criminels de la défense, vous devez généralement les assommer avec une batte de base-ball avant d’avoir leurs clients.
Valerie a fait de son mieux et il fallait fournir des efforts herculéens pour le garder sous contrôle et c’est un réel problème. Le truc avec AEG, vous l’avez vu précisément, je ne serais pas étonné que AEG essaie à un moment ou à un autre d’obtenir cette interview, parce que clairement, il a le droit de faire jouer le Cinquième Amendement.
Ils peuvent l’empêcher de témoigner, mais s’il est déclaré indisponible, il y a quelques exceptions à la règle de ouïe-dire, et ils pourraient essayer d’obtenir l’interview parce que ce qu’il dit n’aide pas la famille. Sa condamnation aide la famille.
Elle aide beaucoup la famille cette condamnation, spécialement aussi parce qu’il existe ce que je considère comme des e-mails explosifs de la part de AEG, et qui seront mis à disposition du jury. Il peut y avoir un gros verdict dans cette affaire.

Cooper : L’un des e-mails auquel Mark fait référence est un e-mail d’un employé de AEG qui dit que Kenny Ortega, pendant les répétitions, devrait expliquer au Dr Murray quels sont ses responsabilités et qui paye son salaire.

Toobin : C’est vrai. Toute cette situation est complètement malsaine, 150000 $ par mois pour un seul client. C’est un terrain propice pour des soins médicaux qui ne sont ni naturels, ni corrects.

Cooper : Le Dr Murray avait des dettes. Il est vraiment difficile pour un médecin dans sa situation, qui a affaire à un client très célèbre, de dire je refuse.

Toobin : Dire non. Mais il n’y avait pas que Michael qui essayait d’être prêt pour la tournée. Il y avait aussi AEG. Il y avait aussi une énorme perspective de gains. Et vous savez, je pense à la famille Jackson. Souvenez-vous, juste après sa mort, nous avons entendu à maintes reprises, Michael était en grande forme, Michael était incroyable. Il avait hâte de commencer.
Maintenant que ça les arrange, ils disent que tout le monde le maltraitait, que AEG est terrible, que le Dr Murray était terrible, tout ça pour obtenir plus d’argent. Ils ont traité Michael comme un faible, je veux dire, Michael était un génie, et aussi une personne troublée. Mais il avait un énorme don, et tout ce qu’ils ont fait ça a été de jouer les sangsues. Soyons prudents avec ce qu’ils demandent, parce qu’ils vont pointer du doigt dans ce procès à quel point la vie de Michael était ratée.

Cooper : La famille Jackson, la maman et les enfants, demandent des milliards de dollars.

Toobin : 40 milliards.

Cooper: Tout ce que Michael Jackson aurait gagné à partir du moment où il est mort, et pour le reste de sa vie.

Geragos: Oui. Et souvenez-vous. Les plaignants dans cette affaire sont Katherine et les enfants. Et vous savez, malgré tout ce que dit Jeff, ces enfants sont très sympathiques, j’ai été très proche d’eux il y a quelques années quand a eu lieu l’enquête des Services sociaux à l’Enfance.
Ce sont des enfants géniaux. Ils ont su rester sains et équilibrés.
Je ne suis pas sûr, mais je crois qu’un juré est indemnisé 15 $ par jour, et on a un médecin qui allait être payé 150000 $ par mois.
Ce que la moyenne des jurés dira, et j’ai en tête cet e-mail qui dit assurez-vous qu’il sache qui paye son salaire, ils ne vont pas comprendre un tel investissement, qui voulait dire qu’il irait sur scène de gré ou de force. Je peux vous le dire, je ne serais pas étonné de voir un verdict astronomique de la part des jurés dans ce cas.

Cooper : Très rapidement Jeff, que pensez-vous des chances du Dr Murray en appel, qu’il gagnera, qu’il renversera la condamnation et qu’il récupérera sa licence ?

Toobin : La vaste, très vaste majorité des cas n'est pas infirmée en appel. C’était un cas bizarre sur bien des aspects. Franchement, le fait que le dermatologue, le Dr Arnie Klein, n’aie pas témoigné, je pense que c’est un problème significatif.

Cooper : Ils ont consulté ses dossiers médicaux, mais il n’a pas témoigné.

Toobin : Il n’a pas témoigné. Je pense qu’il y a des chances pour que… la condamnation ne sera pas infirmée.

Cooper : Mark, vous êtes d’accord avec ça ?

Geragos : Oui. Dans 97 à 98% des cas, les condamnations criminelles en Californie sont confirmées. Le juge de ce procès est quelqu’un d’extrêmement brillant. Il a fait un rapport en béton. Je suis d’accord avec Jeff. Je pense que le plus gros problème n’a pas été de ne pas laisser Klein témoigner… laisser la défense faire témoigner Klein, ça représente environ 2% de chances de gagner.


Source: http://transcripts.cnn.com/TRANSCRIPTS/1304/02/acd.01.html
Traduction PYC





avatar
Mikelle
Administrateur

Féminin Messages : 4694
Age : 46
Localisation : aupres des étoiles

http://michaeljacksonlovem.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: proces katherine jackson contre AEG (mjfrance)

Message par Mikelle le Lun 15 Avr - 19:19

Le procès ne sera pas filmé

Le procès du promoteur AEG Live intenté par la mère de Michael Jackson et ses trois enfants ne sera pas télévisé, a décidé la juge vendredi.

CNN avait demandé que ses caméras soient autorisées dans la salle d’audience pendant le procès, mais la juge de la Cour Suprême du Comté de Los Angeles Yvette Palazuelos a rejeté la requête. La loi californienne laisse la décision à la discrétion du juge, en se basant sur 19 facteurs. Palazuelos n’a pas précisé quels facteurs avaient influencé sa décision.

L’avocat de AEG Live a argumenté qu’un procès télévisé pourrait générer une frénésie chez les fans de Jackson présents dans le tribunal, ce qui pourrait constituer une menace pour les témoins.

Les avocats de la famille Jackson ont argumenté en faveur de la présence de caméras dans la salle d’audience, disant que c’était le seul moyen pour le monde entier de constater que justice sera faite.

Sans caméras, seule une poignée de journalistes aura une place dans la petite salle d’audience.

[…]

Le groupe de jurés potentiels atteint à ce jour le nombre de 60, après quatre jours passés à sélectionner des jurés selon des critères rigoureux . Le procédé va continuer lundi et mardi, ou jusqu’à ce que 100 jurés potentiels soient identifiés. Mercredi, les avocats commenceront le processus laborieux d’élimination des jurés, conformément aux règles du tribunal.

D’ici là, les avocats vont étudier les réponses du long questionnaire complété par les jurés potentiels. On s’attend à ce que ce processus dure encore une autre semaine, pour se terminer le 16 ou le 17 avril.

On ignore encore quand les avocats pourront se livrer à la plaidoirie d’ouverture et appeler le premier témoin. Certains juges accordent au jury une journée pour s’occuper de ses affaires personnelles une fois la sélection terminée.


Source: http://edition.cnn.com/2013/04/05/showbiz/jackson-death-trial-camera/index.html?sr=sharebar_twitter
Traduction PYC

Propositions de formulaires de verdict à l'attention du jury

Formulaires de verdict proposés par les plaignants (famille Jackson)

1 – L’un des accusés (AEG Live, Gongaware, Phillips) a-t-il fait preuve de négligence en engageant ou en supervisant Conrad Murray .

Oui / Non

Si vous avez répondu Oui, allez à la question n°2 ;
Si vous avez répondu Non, ne répondez à aucune autre question.


2 – La négligence des accusés a-t-elle été un facteur substantiel dans la mort de Michael Jackson ?

Oui / Non

Si vous avez répondu Oui, allez à la question n°3 ;
Si vous avez répondu Non, ne répondez à aucune autre question.


3-4-5-6 – A combien estimez-vous le total des dommages et intérêts revenant aux plaignants (KJ, Prince, Paris, Blanket) en réparation de la mort de Michael Jackson ?

Dommages économiques (manque à gagner passé) _______________
Dommages économiques (manque à gagner à venir) ______________
Dommages non économiques (manques passés : amour, présence physique, confort, soin, assistance, protection, affection, vie sociale, soutien moral, éducation) ____________
Dommages non économiques (manques futurs : amour, présence physique, confort, soin, assistance, protection, affection, vie sociale, soutien moral, éducation) ____________



Formulaires de verdict proposés par les accusés (AEG Live - Paul Gongaware - Randy Phillips)

1 – Qui a engagé Conrad Murray ?

Michael Jackson Oui / Non
AEG Live Oui / Non
AEG Live Productions Oui / Non
Gongaware Oui / Non
Phillips Oui / Non
Personne Oui / Non

Si vous avez répondu Non partout, ne répondez à aucune autre question.
Si vous avez répondu Oui à au moins l’une de ces questions, répondez à la question n°2.


2 – Les parties reconnaissant-elles qu’un contrat entre n’importe quel accusé et Conrad Murray devait être écrit, et signé par Michael Jackson pour engager les deux parties ?

Oui / Non

Si vous avez répondu Oui, répondez à la question n°3.
Si vous avez répondu Non, répondez à la question n°4.


3 – Michael Jackson a-t-il signé un accord entre l’un des accusés et Conrad Murray ?

Oui / Non

Si vous avez répondu Non, ne répondez à aucune autre question.
Si vous avez répondu Oui, répondez à la question n°4.


4 – Y a-t-il eu un accord verbal entre l’un des accusés et Conrad Murray, disant que Conrad Murray exécuterait ses services indépendamment, même sans contrat écrit et signé ?

AEG Live Oui / Non
AEG Live Productions Oui / Non
Gongaware Oui / Non
Phillips Oui / Non

Répondez directement à la question n°5.


5 - Y a-t-il eu un accord écrit entre l’un des accusés et Conrad Murray, disant que Conrad Murray exécuterait ses services indépendamment, même sans contrat écrit et signé ?

AEG Live Oui / Non
AEG Live Productions Oui / Non
Gongaware Oui / Non
Phillips Oui / Non

Si vous avez répondu Non partout aux questions 4 et 5, ne répondez à aucune autre question.
Si vous avez répondu Oui à au moins une question, répondez à la question 6.


6 – Les accusés ont-ils établi, par preuve claire et convaincante, que Michael Jackson était lui-même responsable de négligence en engageant Conrad Murray ?

Oui / Non

Si vous avez répondu Oui, ne répondez à aucune autre question.
Si vous avez répondu Non, répondez à la question n°7.


7 – Pendant la période où Conrad Murray a été engagé pour les concerts TII, Murray était-il inapte ou incompétent pour soigner Jackson pour des besoins médicaux d’ordre général ?

Oui / Non

Si vous avez répondu Non, ne répondez à aucune autre question.
Si vous avez répondu Oui, répondez à la question n°8.


8 – L’un des accusés avait-il connaissance, ou aurait-il dû avoir connaissance, de faits spécifiques qui auraient pu faire remarquer que Conrad Murray était inapte ou incompétent pour être le médecin personnel de Michael Jackson ?

AEG Live Oui / Non
AEG Live Productions Oui / Non
Gongaware Oui / Non
Phillips Oui / Non

Si vous avez répondu Non partout, ne répondez à aucune autre question.
Si vous avez répondu Oui à au moins une question, répondez à la question n°9.


9 – Si une personne raisonnable avait eu connaissance de faits identifiés dans la question n°8, aurait-il été prévisible pour cette personne de penser que Conrad Murray était susceptible de nuire à Michael Jackson, dans le cas spécifique où Conrad Murray a nuit à Michael Jackson ?

Oui / Non

Si vous avez répondu Non, ne répondez à aucune autre question.
Si vous avez répondu Oui, répondez à la question n°10.


10 – L’inaptitude ou l’incompétence de Conrad Murray ont-elles nuit à Michael Jackson ?

Oui / Non

Si vous avez répondu Non, ne répondez à aucune autre question.
Si vous avez répondu Oui, répondez à la question n°11.


11 – La négligence d’avoir engagé Conrad Murray a-t-elle été un facteur substantiel dans la nuisance causée aux plaignants ?

AEG Live Oui / Non
AEG Live Productions Oui / Non
Gongaware Oui / Non
Phillips Oui / Non

Si vous avez répondu Non partout, ne répondez à aucune autre question.
Si vous avez répondu Oui à au moins une question, répondez à la question n°12.


12 – Katherine Jackson était-elle dépendante de Michael Jackson pour subvenir à ses besoins ?

Oui / Non

Si vous avez répondu Non, vous ne devez accorder aucun dommage et intérêt pour pertes subies par Katherine Jackson. Vous pourrez tout de même en accorder aux autres plaignants.
Si vous avez répondu Oui, répondez à la question n°13.


13 – A combien estimez-vous le montant des dommages subis par les plaignants ?

a – Dommages économiques : soutien financier, pertes de gains ou de bénéfices, servies que Michael Jackson aurait rendus aux plaignants s’il était toujours en vie ____________
b – Dommages non économiques : perte de l’amour de Michael Jackson, présence physique, confort, soin, assistance, protection, affection, vie sociale, soutien moral, éducation _______________

Si vous avez répondu 0$, ne répondez à aucune autre question.
Sinon, répondez à la question n° 14.

Si vous avez atteint cette section, vous avez déterminé qu’un ou plusieurs accusés était responsable de la mort de Michael Jackson. Dans cette section, vous allez déterminer si d’autres personnes sont responsables de la mort de Michael Jackson et à quel degré. Ne réduisez pas le montant des dommages et intérêts que vous avez octroyés à la question n°13 pour représenter un pourcentage de faute qui serait attribué à d’autres responsables. Toute réduction nécessaire sera décidée par le tribunal.


14 – La négligence de Michael Jackson a-t-elle été un facteur substantiel ayant causé sa mort

Oui / Non

Répondez directement à la question n°15.


15 – La négligence de Katherine Jackson a-t-elle été un facteur substantiel ayant causé sa mort

Oui / Non

Répondez directement à la question n°16.


16 – Estimez le pourcentage de négligence totale ayant causé la mort de Michael Jackson, due à la conduite de Michael Jackson, Katherine Jackson, et chaque accusé pour lequel vous avez répondu Oui à la question n°11. Le total doit atteindre 100%.

Michael Jackson _____%
Katherine Jackson____%
AEG Live ________%
AEG Live Productions____%
Gongaware _______%
Phillips _________%



Source: http://www.mjjcommunity.com/forum/threads/129021-Proposed-Verdict-Forms-by-Katherine-Jackson-and-AEG
Traduction PYC

Extraits des mails échangés par Kenny Ortega / Randy Phillips / Paul Gongaware

Réunion AEG / MJ le 27 septembre 2008 au MGM.
Avant même d’avoir rencontré MJ, AEG et Colony sont "sceptiques sur le fait que MJ va réellement travailler".
Avant même d’avoir rencontré MJ et de lui avoir parlé, AEG dit : "132 millions $ nets pour Mikey.
Ce n’est pas un chiffre que MJ voudra entendre. Il pense qu’il pèse beaucoup plus lourd que ça".

"Il sera plus facile pour Tohme d’obtenir l’accord… avant que MJ dise oui" – Réponse de Colony Capital à AEG.

Randy Phillips a envoyé à Tohme la "lettre d’accord" de AEG (le contrat) le 27 octobre 2008.

AEG est inquiet de la réputation de MJ, car les nouvelles disent que MJ dit être trop malade pour aller à Londres pour témoigner au tribunal, lors des poursuites du Cheikh Al Khalifa qui lui réclamait 7 millions de dollars.

Mail de Randy Phillips à Tohme Tohme le 18 novembre 2008 : "Ces histoires font penser que MJ ne tient pas compte de cette dette de 7 millions. Faites une déclaration pour donner la version de MJ".

"Je suis à la maison, je suis en train de perdre la tête en écoutant le boxset MJ ! Merci ! ". E-mail de Arlyne Lewiston à Randy Phillips, qui répond: "C’est pour ça que je le pousse tellement".
Arlyne Lewiston à Randy Phillips : "Mais Randy, quand je l’ai vu en concert il y a quelques années il m’a fait flipper. Il devait s’enfermer sous une tente à oxygène pendant la pause de Jam".


Roger Friedman échange beaucoup d’e-mails avec Randy Phillips en mars 2009, il aimerait écrire un article.

5 mars 2009 : "MJ est enfermé dans sa chambre, il est bourré et déprimé. Tohme et moi nous essayons de le faire dessaouler et de l’emmener à la conférence de presse avec un coiffeur et un maquilleur". E-mail de Randy Phillips à Tim Leiweke, qui a répondu "Tu plaisantes ?"

"J’ai tellement hurlé que les murs ont tremblé. Tohme et moi l’avons habillé et avons fini de le coiffer, puis nous sommes allés à l’O2. C’est la chose la plus effrayante que j’ai jamais vue. Il est complètement perdu et paralysé, il se déteste et il a des doutes maintenant que les concerts sont sur le point d’avoir lieu. Il est mort de trouille. Maintenant tout ce que je veux c’est en finir avec cette conférence de presse". Randy Phillips à Tim Leiweke.

5 mars 2009, Tohme envoie un em-ail à Randy Phillips : "Putain de Roger Friedman !", à cause d’un article intitulé "Michael : je le fais pour mes enfants".

Ce que Tohme ignorait, c’est que sa source était Randy Phillips, ils ont échangé beaucoup de mails ce jour-là, y compris pendant la conférence de presse à l’O2 :
Friedman : "Tout va bien ?"
Phillips : "Coincés dans les embouteillages à Londres".
Friedman : "D’accord. Où est MJ ?"
Phillips : "Avec moi dans le van".
Friedman : "Quand commencera la conférence ?"
Phillips : "Dans 10 minutes".

6 mars 2009. "Selon MJ c’est fait pour 150 K$ par mois. Il a juste besoin de 10 jours pour fermer son cabinet, après il sera là à plein temps". Paul Gongaware.

Kenny Ortega à Paul Gongaware le 14 juin 2009 : "Etes-vous au courant que le médecin de MJ ne lui a pas permis d’assister aux répétitions hier ? Est-ce que Randy et Frank sont au courant de ça ? S’il-vous-plaît, faites en sorte pour qu’ils s’informent de sa santé. Sans vouloir envahir l’intimité de Michael, ce serait peut-être une bonne idée de parler avec le médecin pour s’assurer que tout ce que MJ veut est bien en place. Qui est responsable de s’assurer que MJ se nourrit bien, prend des vitamines et se soigne tous les jours ? Les exigences que l’on met sur ce gars sont extraordinaires tant mentalement que physiquement ! Les exigences de ces concerts épuiseraient un homme de 20 ans ! S’il-vous-plaît, ne sous-estimez pas le besoin que nous avons de nous en préoccuper".

Réponse de Paul Gongaware à Kenny Ortega le 14 juin 2009 : "Frank et moi avons déjà discuté de ça, et nous avons demandé une réunion avec le médecin. Nous voulons lui rappeler que c’est AEG, et non pas MJ, qui paye son salaire. Nous voulons qu’il comprenne ce que nous attendons de lui. Jusqu’ici, il [Conrad Murray] a esquivé Frank".

Toujours le 14 juin, Kenny Ortega renvoit un e-mail à Paul Gongaware. Cette fois-ci il se montre plus sévère, il demande à ce qu’on arrête d’appeler Travis Payne pour lui demander d’aller chercher MJ et de l’emmener aux répétitions, quand ce dernier ne s’y montre pas.
"MJ a besoin de temps pour revenir à la réalité. Il doit prendre soin de lui avant de pouvoir s’en tenir à l’emploi du temps, sans ça il y aura des conséquences". E-mail de Kenny Ortega à Paul Gongaware, avec Travis Payne en copie.

"Je ne vais pas faire de drame. MJ a été renvoyé chez lui sans avoir mis les pieds sur scène. IL ETAIT DANS UN ETAT DESESPERE. Kenny s’inquiétait pour lui, il avait peur qu’il soit gêné sur scène ou pire, qu’il se blesse. Tout le monde continue à répéter mais le DOUTE est omniprésent". John Hougdahl à Paul Gongaware et à Randy Phillips le 19 juin 2009.

A minuit après les répétitions Kenny Ortega a envoyé un long et pressant message à Randy Phillips. Ce mail a été lu lors du procès de Conrad Murray.
"Randy,
Je ferai tout mon possible pour apporter mon aide dans cette situation. Si vous souhaitez que je vienne à la maison, passez-moi un coup de fil dans la matinée. Ma préoccupation est que maintenant qu’un médecin a été engagé et qu’il a appliqué la manière forte, il apparaît que l’artiste peut être incapable de faire face à cause de réels problèmes émotionnels. Il est apparu assez faible et fatigué ce soir. Il a eu une terrible crise de frissons, il tremblait, il était agité, comme possédé. Tout en moi me fait dire qu’il devrait faire l’objet d’une évaluation psychologique. Si nous avons la moindre chance de le ramener en pleine lumière, il lui faudra une forte thérapie pour l’aider, mais aussi une aide physique immédiate. Notre chorégraphe m’a dit que lors d’un essayage de costumes qui a eu lieu ce soir son styliste a remarqué qu’il avait encore perdu du poids. Pour autant que je sache, personne n’a la responsabilité de s’occuper de lui sur une base quotidienne. Où était son assistant ce soir ? Ce soir c’est moi qui lui ai donné à manger, qui l’ai enveloppé dans des couvertures pour le réchauffer, qui lui ai massé les pieds pour le calmer, et qui ai appelé son médecin. Il y avait quatre agents de sécurité devant sa porte, mais aucun ne lui a offert une tasse de thé chaud. Pour finir je crois qu’il est important que tout le monde le sache, je crois qu’il veut vraiment le faire… il serait brisé, ça lui briserait le cœur si nous devions stopper. Il a terriblement peur de ne pas pouvoir aller plus loin. Il m’a demandé sans relâche ce soir de ne pas le laisser tomber. Il a pratiquement supplié pour que je lui conserve ma confiance. Ca m’a brisé le cœur. Il avait l’ait d’un petit garçon perdu. Il reste peut-être une chance pour qu’il relève le défi, si nous lui apportons l’aide dont il a besoin.
Cordialement,
Kenny"

Randy Phillips répond qu’il va faire venir Bridgette (membre du staff à Londres) pour aider MJ. Il va faire venir Frank qui est parti voir sa fille pour la Fête des Pères. Il lui trouvera un thérapeute.

Randy Phillips à Kenny Ortega: "Je suis dans une impasse, qui peut-on engager comme thérapeute, et comment en trouver un en si peu de temps ? ".

Réponse de Kenny Ortega: "Je pense sincèrement que MJ n’est pas prêt si on considère son état de faiblesse physique constante et son état émotionnel".

Randy Phillips : "Vous n’imaginez pas tous les intervenants qu’il faut prévenir pour faire arrêter ce show maintenant. Je ne parle pas seulement des intérêts de AEG, mais aussi des poursuites auquel MJ est exposé, des crises que je gère au quotidien et aussi de son bien-être.
Il est impératif que nous entourions Mike d’amour et de soutien".



Source : http://www.twitlonger.com/show/n_1rjjhl4
Traduction PYC
IP archivée
En ligne Pretty Young Cat

Essential
******






avatar
Mikelle
Administrateur

Féminin Messages : 4694
Age : 46
Localisation : aupres des étoiles

http://michaeljacksonlovem.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: proces katherine jackson contre AEG (mjfrance)

Message par Mikelle le Lun 15 Avr - 19:21

Retranscription de l’analyse de Thomas Mesereau
Piers Morgan Live – 2 avril 2013




Piers Morgan: Nous allons accueillir maintenant quelqu’un qui connaît Michael Jackson mieux que la plupart des gens, Thomas Mesereau, qui l’a représenté pendant son procès pour pédophilie. Tom, l’interview d’Anderson Cooper était fascinante. Qu’en avez-vous pensé ? Selon vous, qui employait Conrad Murray comme médecin de Michael Jackson ?

Thomas Mesereau : Eh bien, je n’ai aucun doute là-dessus Piers, pour moi c’est le promoteur du concert qui employait Conrad Murray. Michael Jackson leur avait peut-être présenté Murray. Mais ils ont fait établir un contrat de travail par leurs avocats, ils l’ont envoyé à Murray pour qu’il le signe, et il l’a signé. Apparemment il existe une correspondance par mails où ils admettent qu’ils l’employaient. Et je pense qu’ils vont avoir du mal à se sortir de cette situation.

Est-ce que cette interview pourrait affecter les débats qui sont sur le point de commencer ? Quel impact pourrait-elle avoir, si ce que vous dîtes est correct ?

Je ne pense pas que cette interview de Conrad Murray va avoir un impact sur cette affaire, pas du tout. Je pense que tout le monde sait que Murray était incompétent. Il a été condamné pour négligence. Il a causé la mort de Michael Jackson.
La question est de savoir si AEG a aussi fait preuve de négligence, et ils ne peuvent pas se contenter de se cacher derrière Conrad Murray. Je crois qu’il existe un mail où ils disent prendre la responsabilité de l’engager. Ils lui disent quoi faire, ils lui rappellent que ce sont eux qui paient son salaire. Je pense qu’ils vont passer de durs moments. Je pense que Katherine et les enfants ont un dossier en béton.

Ecoutons un extrait, où il parle du Propofol, qui est la drogue qui l’a tué.


Murray : Oui, en effet, j’ai commandé beaucoup de Propofol chez lui mais ce n’est pas moi qui le premier en ai introduit chez lui. J’en ai vu dans sa cachette.
Je n’étais pas d’accord avec Michael, mais Michael pensait que ce n’était pas un problème parce qu’il y était exposé depuis plusieurs années, et il savait exactement comme les choses fonctionnaient. Et étant donnée la situation à l’époque, mon approche était de tenter de l’en sortir, mais Michael Jackson n’était pas le genre de personne à qui vous pouvez juste dire : "Laissez tomber" et espérer qu’il le fasse. Je ne savais pas qu’il était dépendant. Il se rendait au cabinet du Dr Klein, où on lui administrait d’énormes quantités de Demerol. Et ce problème-là venait s’ajouter. C’est ce qui provoquait ses insomnies, c’est l’un des plus gros effets secondaires.


Conrad Murray n’a évidemment pas témoigné lors de son procès, mais il avait accordé un entretien au Today Show à l’époque, et il disait plus ou moins la même chose.
Finalement, c’était lui le médecin qui était payé pour s’occuper personnellement de Michael Jackson. C’est bien lui qui a tout déclenché finalement non ?

Non, pas tout. Il était le médecin de Michael Jackson. Il est responsable de sa mort. La question est : AEG aurait-il dû l’engager ? L’ont-ils correctement supervisé, avaient-ils assez d’informations pour savoir qu’il était un danger pour Michael Jackson, auraient-ils dû le renvoyer ?
Les plaignants comptent sur trois théories. Ils disent qu’ils ont fait preuve de négligence en l’engageant, ils ont fait preuve de négligence en le supervisant, et ils ont fait preuve de négligence en le gardant. Trois théories différentes. Ils avaient consenti à lui fournir du matériel médical. Murray avait en réalité réclamé un équipement de réanimation, un équipement portable. Il avait demandé une civière. Il voulait du sérum physiologique. Il voulait des seringues. Ils ont accepté de lui fournir cet équipement, mais ils ne l’ont jamais fait.
Donc je pense que la question de la surveillance, et la question de l’avoir gardé alors qu’il était évident qu’il n’était pas compétent sera un énorme obstacle à surmonter.

Je vais maintenant vous diffuser deux extraits. Ils proviennent d’interviews de Jermaine Jackson, puis de Latoya Jackson. Ils parlent tous les deux de l’entourage de Michael Jackson, dont AEG.


Jermaine : Ils ne se préoccupaient que des concerts, du fait qu’ils aient lieu.

Morgan : Les gens de chez AEG ?

Jermaine : Oui, les gens de chez AEG, qui travaillaient pour lui, pour les concerts.

Latoya : Ils contrôlaient tout ce qu’il faisait, tous ceux qui l’entouraient. Ils savaient qu’il n’était pas en assez bonne santé pour assurer ces concerts, mais malgré tout ils disaient qu’il allait bien.


Quand vous entendez la famille parler de cette façon, ce n’est pas une surprise. Que ce soit le père de Michael, sa mère, ses frères et ses sœurs, tous répètent la même chose au sujet des personnes qui entouraient Michael, elles le forçaient à faire cette tournée malgré sa santé. A quel point ces propos seront-ils significatifs quand le procès aura commencé ?

Ils pourraient être très significatifs. Apparemment, il existe des mails de son chorégraphe, Ken Ortega, qui préviennent AEG qu’il ne va pas bien. Il avait de sérieux problèmes physiques, des problèmes psychologiques, Ortega demandait de l’aide. Et je sais que certains mails de AEG disaient à Murray qu’il avait tout intérêt à ce qu’il fasse les répétitions.
Donc je pense que le problème est bien cerné par la famille et ce sera un point crucial pour les plaignants. Je pense que AEG va avoir beaucoup de mal à s’expliquer.

L’avocat de AEG, Marvin Putnam, a dit que le procès de 2005 avait évidemment un rapport, et qu’il avait provoqué chez Michael une augmentation de sa prise de médicaments. Pensez-vous que ce soit vrai ?

Vraiment je ne pense pas. J’étais son avocat principal dans ce procès. Je lui ai parlé pendant tout le procès. Il était lucide, il s’exprimait clairement et facilement, il coopérait. Je n’ai jamais eu aucun problème en travaillant avec Michael. Mon associée, Susan Yu, et moi-même pensions qu’il était l’un des clients les plus gentils que nous ayons représenté. Et je n’ai jamais vu aucun problème lié à la drogue pendant ce procès.
Le jour du verdict, il n’avait pas l’air bien, on peut dire ça comme ça. Il venait de subir un procès long de cinq mois, beaucoup de stress et de pression, nous étions au tribunal cinq jours par semaine. Et je pense que pendant ce procès, il a souffert physiquement et psychologiquement. Mais je ne l’ai jamais vu prendre de médicaments. Si je l’avais vu, ça n’aurait pas été inhabituel, parce que dans cette situation, la plupart des gens ne dorment plus, sont déprimées, anxieuses. S’il avait pris quelque chose, je n’aurais pas été surpris, et je n’aurais pas trouvé ça anormal.
Mais nous n’avons jamais eu de problème à lui parler, à recueillir des informations de sa part, à le tenir au courant de ce qu’il se passait. C’était un client adorable.

L’un des mails auxquels vous faites allusion vient de AEG Live, ou de son PDG, Paul Gongaware, qui dit : "Nous voulons rappeler à Murray que c’est AEG, et non pas MJ, qui paie son salaire. Nous voulons lui rappeler ce que nous attendons de lui". C’est assez explicite, vous ne pensez pas, pour savoir qui est responsable ?
D’un autre côté, Michael Jackson était une superstar bien connue pour avoir un fort tempérament, qui annulait des concerts, qui avait eu beaucoup de problèmes de santé plus ou moins graves, qui était imprévisible. Comme la plupart des stars. Est-ce que ça pourrait jouer contre la famille, dans le sens où AEG pourrait dire, nous avons essayé de travailler avec lui mais il était trop excentrique ?

Eh bien, s’il était aussi excentrique et s’ils pensaient qu’il était dérangé, pourquoi sont-ils entrés en contact avec lui pour ces concerts ? Ils ont investi près de 30 millions avant même que ces concerts aient commencé. S’ils pensaient qu’il était si mauvais, et s’ils pensaient que sa réputation souffrait de tous ces problèmes, pourquoi ont-ils fait affaire avec lui ? Je pense que pour AEG la bataille sera rude.

Laissez-moi vous montrer un extrait de l’interview d’Anderson. Le moment où Conrad murray se met à chanter.


Vous savez ce qui me caractérise Anderson. Laissez-moi partager quelque chose avec vous. C’est important pour moi.
[En chantant]" He is a little boy that Santa Claus forgot, and goodness knows he did not want a lot. He wrote a note to Santa for some crayons and a toy. It broke his little heart when he found Santa hadn't come in the streets. He envied all those lucky boys but goodness knows he doesn't want a lot. I'm so sorry for that laddie who hasn't got a daddy. He's a little boy that Santa Claus forgot".


C’est presque comique. On peut avoir une idée de la raison pour laquelle il n’a pas témoigné, parce que clairement, je suspecte son équipe juridique de ne pas avoir été complètement sûre de la façon dont il se comporterait à la barre. Mais quand on entend Conrad Murray avoir ce comportement, on se dit que ce n’est pas le comportement d’un médecin convenable, honorable et équilibré, n’est-ce pas ?

Non. Il n’a jamais endossé la responsabilité de ce qu’il avait fait. Il a toujous blamé Michael Jackson pour tout ce qui était arrivé. Il n’était pas professionnel. Il a violé l’éthique médicale. Quand les ambulanciers sont arrivés, ils lui ont demandé ce qu’il lui avait donné. Il n’a jamais parlé du Propofol. Il y avait des preuves comme quoi il avait essayé de cacher le Propofol des ambulanciers et de la police. Il ne peut pas s’en sortir. Il est responsable de sa mort. AEG n’aurait jamais dû le garder. Ils auraient dû procéder à des vérifications sur lui avant, et s’ils avaient décelé des problèmes, ils auraient dû s’en débarrasser. Non, ce n’est pas un bon médecin. Il ne devrait pas être médecin, et je pense qu’il mérite d’être là où il est.

Dernière question, très rapidement si ça ne vous ennuie pas. Pensez-vous que Katherine Jackson va gagner ?

Elle et les enfants vont gagner, c’est mon avis. Ils ont un dossier en béton. Ils ont un excellent avocat, Brian Panish, le meilleur de Los Angeles pour un cas comme celui-là. Et je pense que les preuves sont de leur côté. Je pense que la moralité est de leur côté. Donc je pense que la tâche sera difficile pour les accusés.



Source: http://www.cnnstudentnews.cnn.com/TRANSCRIPTS/1304/02/pmt.01.html
Traduction PYC





avatar
Mikelle
Administrateur

Féminin Messages : 4694
Age : 46
Localisation : aupres des étoiles

http://michaeljacksonlovem.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: proces katherine jackson contre AEG (mjfrance)

Message par Mikelle le Lun 15 Avr - 19:23

Audience du 10 avril

* Pour l’instant, 79 jurés potentiels ont rempli le questionnaire et sont retenus pour la phase suivante. 316 ont été écartés, sur les 395.

* L’un des jurés du panel de ce matin est le manager d’Evan Ross, le fils de Diana Ross, et filleul de Michael Jackson.

* Le juré a dit qu’il souhaitait une issue favorable pour la famille Jackson, mais qu’il était prêt à mettre ses sentiments de côté.

* Les avocats de AEG lui ont demandé s’il pouvait avoir un problème avec le fait que l’issue ne soit pas favorable aux Jackson. Il a dit que c’était une possibilité.

* Après une longue discussion entre les avocats et la juge, le juré a finalement été écarté.

* Avant la suspension de séance pour le déjeuner, l’avocat des Jackson et les avocats de AEG ont eu des mots très durs les uns envers les autres.

* Brian Panish, avocat des Jackson, a demandé plus de temps pour répondre aux motions déposées par la défense.

* Jessica Stebbins Bina et Marvin Putnam, avocats de AEG, ont argumenté sur le fait que le tribunal devrait conserver les délais du calendrier.

* Panish n’était pas d’accord, disant qu’il n’avait pas plusieurs avocats sur le dossier comme la défense. Putnam a répondu qu’il était difficile de travailler avec les plaignants.

* Putnam à Panish : c’est votre façon de vous montrer civilisé ?
Panish à Putnam : vous êtes l’avocat le moins civilisé que j’ai rencontré pendant toutes mes années de pratique.
La juge à Panish : vous ne voulez pas réellement dire ça.
Panish à la juge : il bat des records. Je n’ai jamais vu ça.

* A la fin de cette dispute, la juge a décidé de donner plus de temps aux plaignants pour qu’ils se préparent à répondre aux motions de la défense.

* La juge Palazuelos a indiqué aux avocats qu’elle avait l’impression que le temps passait trop vite. Panish a dit que selon lui le procès ne devrait pas durer 90 jours.

* Panish a dit qu’il n’avait jamais estimé la durée du procès à 90 jours, et que selon lui 60 jours étaient suffisants. Il a précisé que c’était la défense qui demandait une durée de 90 jours.

* Panish a dit que 90 jours de procès revenaient en réalité à cinq mois ou plus, et non pas à trois mois comme tout le monde l’annonçait.

* Putnam a répondu que les deux camps avaient beaucoup d’experts à appeler à témoigner, et que les plaignants étaient d’accord avec l’estimation de durée à 90 jours.



Source: https://twitter.com/ABC7Courts
Traduction PYC

Le fantôme d’Elvis hantera-t-il le procès ?

Selon une déposition qui sera utilisée lors du procès, le manager de tournée de Michael Jackson, Paul Gongaware, avait prévenu son médecin en 1993 : "Ne sois pas le nouveau Dr Nick", en référence au dernier médecin d’Elvis Presley.

"Le Dr Nick est le médecin dont les prescriptions médicales excessives ont causé la mort d’Elvis.", disent les documents déposés par la famille Jackson.

Presley s’était évanoui dans la salle de bains de sa propriété, Graceland, à Memphis, le 16 août 1977, à l’âge de 42 ans. Alors que la cause officielle de sa mort est un rythme cardiaque irrégulier, le rapport d’autopsie a été scellé sur la conclusion que c’était un abus de médicaments qui avait causé le problème.

"Dr Nick", le Dr George Nichopoulos, a dit plus tard avoir traité Presley pour insomnie. Il a été poursuivi pour avoir prescrit trop de médicaments à Presley, mais il a été acquitté. Il a plus tard perdu sa licence médicale pour une autre affaire.

La mort de Presley était survenue alors qu’il était sur le point d’entamer une nouvelle tournée, organisée par le promoteur Concerts West.

Jackson est décédé le 25 juin 2009 à l’âge de 50 ans. Le médecin légiste a conclu que sa mort avec été provoquée par une combinaison de sédatifs et de Propofol.

Son médecin personnel, le Dr Conrad Murray, a déclaré aux enquêteurs qu’il mettait Jackson sous perfusion de Propofol pour traiter ses insomnies. Il a été reconnu coupable d’homicide involontaire, et a été condamné à quatre ans de prison, ainsi qu’à la perte de sa licence médicale.

La mort de Jackson est survenue deux semaines avant le début des concerts This Is It à Londres, organisés par AEG Live. AEG est entré dans le monde de la promotion de concerts en se portant acquéreur de Concerts West, une jeune compagnie qui avait pris le nom du dernier promoteur des concerts d’Elvis.

La mère de Jackson et ses trois enfants poursuivent AEG Live, disant que le promoteur est relié à la mort du chanteur en ayant engagé le Dr Murray.

Le nom d’Elvis pourrait ressurgir dans ce procès qui commence ce mois-ci à Los Angeles, spécialement si sa fille Lisa Marie Presley, qui a été mariée à Jackson entre mai 1994 et janvier 1996, est appelée à la barre.

"J’ai peur de finir comme lui, de mourir comme lui", avait dit Jackson à sa femme pendant leur court mariage, selon une publication de Presley dans son blog juste après la mort de Jackson.

Les avocats de la famille Jackson ont utilisé la référence à Elvis et au Dr Nick pour appuyer le fait que "AEG savait que Jackson souffrait d’une dépendance chronique aux médicaments depuis plusieurs années".

Gongaware, désormais PDG de AEG Live, était manager des tournées Dangerous et HIStory en 1993 et 1997.

"Peu de temps après qu’il ait rejoint la tournée Dangerous en 1993, on a demandé le Dr Finkelsetein de soigner Jackson pour des douleurs", disent les documents déposés par la famille Jackson. Ils font référence au Dr Stuart Finkelstein, médecin sur la tournée en 1993. "Bien qu’il ait constaté des signes de dépendance aux opiacés chez Jackson, le Dr Finkelstein lui a tout de même administré des injections de Demerol, et de la morphine par intraveineuse dans une chambre d’hôtel de Bangkok, pendant 24 heures".

Après ça, Finkelstein a dit à Gongaware qu’il "pensait que Jackson avait un problème de dépendance aux opiacés", disent les documents.

"La tournée Dangerous a continué pendant trois mois et demi. Un autre médecin suivait régulièrement Jackson, et il s’était servi en opiacés dans la trousse du Dr Finkelstein pour les administrer à Jackson. Gongaware était présent tout le temps, il était chargé de la logistique de la tournée, il était au courant que plusieurs médecins étaient présents, et il avait discuté avec le Dr Finkelstein de ce problème avec les opiacés". Quand Gongaware a mis en garde le Dr Finkelstein, que les documents décrivent comme son proche ami, en lui demandant de ne pas devenir un nouveau Dr Nick, il lui aurait dit, selon le témoignage du Dr Finkelstein lui-même : "Fais attention, tu sais bien que quand on commence à administrer des médicaments à une rock star, il est possible qu’elle fasse une overdose et qu’elle finisse par en mourir".

L’avocat de AEG, Marvin Putnam, a déclaré à CNN que cependant, il n’y avait "aucun indicateur ou signal d’alarme qu’il y ait eu un problème" avec le Dr Murray.

Murray n’était pas le premier choix de Gongaware pour être le médecin de Jackson en 2009, selon les documents. Il avait d’abord fait appel à Finkelstein, qui se présente maintenant comme un spécialiste des addictions.

Alors que Murray a dit vouloir invoquer le Cinquième Amendement pour éviter de témoigner, le Dr Finkelstein est attendu à la barre des témoins.

Les avocats de AEG vont utiliser ce passif pour leur défense, pour démontrer que Jackson est responsable de sa propre mort.

"Monsieur Jackson était connu pour dire quelque chose à un médecin et pour dire autre chose à un autre", avait dit Marvin Putnam, l’avocat de AEG.

Le procès de 2005, qui s’était terminé par un acquittement, est pertinent parce qu’il a "provoqué une consommation accrue de médicaments", avait ajouté Putnam.



Source : http://edition.cnn.com/2013/04/11/showbiz/jackson-death-trial/
Traduction PYC

Audience du 11 avril

* En fin de journée : 93 jurés ont rempli le questionnaire, 406 ont été écartés.

* Demain sera le dernier jour consacré à la sélection des jurés. Deux nouveaux panels de 35 personnes seront questionnés.

* La prochaine phase de sélection, le voir-dire, commence lundi. Il y aura des auditions concernant la mise sous scellés de documents. Avant l'étude de cette question, le formulaire de verdict sera décidé.

* L'avocat du camp Jackson dit que tous les documents devraient être descellés, hormis les adresses mails et les numéros de téléphone personnels . "Ils veulent cacher des preuves", a-t-il dit à propos du camp AEG.

* Les avocats de AEG répondent qu'ils veulent seulement sceller une poignée de documents, comme certains rapports financiers et des infos concernant le personnel.

* AEG dit que les avocats de l'Estate de Michael Jackson sont ceux qui demandent le plus de mises sous scellées. Le problème sera débattu lundi.

* Les dates du 24 et 25 avril ont été provisoirement arrêtées pour discuter des motions. La juge étudiera les motions déposées par les deux camps avant de commencer le procès.

* Panish a accusé les avocats de AEG d'essayer de garder certaines preuves sous scellées pour que certains sujets ne soient pas abordés pendant le procès, disant que c'était préjudiciable à ses clients.


Source: https://twitter.com/ABC7Courts
Traduction PYC




avatar
Mikelle
Administrateur

Féminin Messages : 4694
Age : 46
Localisation : aupres des étoiles

http://michaeljacksonlovem.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: proces katherine jackson contre AEG (mjfrance)

Message par Mikelle le Lun 15 Avr - 19:25

Audience du 12 avril

* Un nouveau panel de 35 personnes se présente ce matin.

* Les avocats sont actuellement en train d'écouter les réponses de chacun pour déterminer qui pourra répondre au questionnaire et revenir lundi pour la prochaine phase.

* Avant qu'on fasse entrer le panel, les avocats ont encore beaucoup discuté des documents qui devraient rester scellés.

* L'avocat du camp Jackson, Brian Panish, a dit avec emphase devant la cour qu'il pensait que tous les documents devraient être descellés, sauf les dossiers médicaux.

* L'avocate de AEG, Jessica Bina, a répondu que certains des documents qui ont été soumis ne devraient pas être utilisés par le tribunal et devraient rester confidentiels.

* L'un des avocats de l'Estate de Michael Jackson était présent par téléphone et a dit que l'Estate s'inquiétait seulement de la divulgation des dossiers médicaux.

* AEG voudrait que les dossiers médicaux de Jackson relatifs à ses travaux cosmétiques et à ses travaux dentaires soient utilisés pour montrer son usage des anesthésiants.

* La juge a dit qu'elle était disposée à desceller tous les documents, sauf les dossiers médicaux.

* La juge a décidé de reprogrammer l'audience concernant ce point à mardi, au lieu de lundi. L'avocat de l'Estate sera présent.

* A la fin de la matinée : 97 jurés reviendront lundi, 437 ont été écartés.


Source: https://twitter.com/ABC7Courts
Traduction PYC

Katherine Jackson flaire une conspiration entre Murray et AEG


Katherine Jackson pense que quelque chose ne tourne pas rond à la prison du Comté de L.A., parce qu'elle vient juste de déposer une plainte qui insinue que AEG et le Dr Conrad Murray sont en train de conspirer dans le cadre du procès pour homicide involontaire.

Katherine veut faire saisir les registres de la prison, pour déterminer si AEG a envoyé des employés, des représentants ou des avocats pour bavarder un petit peu avec ce bon vieux Doc.

Katherine a mis Murray sur sa liste de témoins. Fait intéressant, AEG Live ne l'a pas fait. Il est évident que Katherine veut savoir si AEG Live est en train d'essayer de briefer Murray, ou d'essayer d'obtenir des infos de sa part pour se défendre.

Comme nous l'avions dit précédemment, Murray souhaite rester le plus éloigné possible du tribunal.

L'avocate de Murray, Valerie Wass, a déclaré à TMZ : "Je pense que cette requête est une tentative désespérée de dernière minute organisée par l'équipe juridique de Katherine Jackson, dans le but d'essayer de montrer qu'il existe une relation douteuse entre le Dr Murray et AEG". Elle a conclu catégoriquement : "Il n'y a pas, et il n'y a jamais eu une telle relation".



Source : http://www.tmz.com/2013/04/12/katherine-jackson-wrongful-death-lawsuit-conrad-murray-aeg-live-subpoena-visitors-list/#ixzz2QHVo9FtP
Traduction PYC

Au programme lundi 15 avril : questions/réponses pour donner un aperçu unique du futur jury

Alors que 104 personnes sont finalement retenues pour éventuellement faire partie du jury, les avocats de la mère du chanteur et du promoteur de concerts feront en sorte de les connaître encore mieux dès lundi.

Ces personnes auront rempli un questionnaire de 123 questions et 24 pages, pour donner leur avis non seulement sur Michael Jackson et sa célèbre famille, mais aussi sur sa vie, sa mort, les médias, et ce qu'ils ressentent à l'idée d'un verdict à plusieurs millions de dollars.

Il aura fallu près de deux semaines pour sélectionner les jurés potentiels ayant des profils divers, qui vont d'un juge de la Cour Suprême à des retraités ou des chômeurs. Lundi, les questionnaires individuels vont commencer afin de fournir aux avocats une dernière chance de parler aux jurés et d'avoir des réponses directes.

Les experts disent que le processus du voir-dire (expression française qui veut dire parler en disant toute la vérité) ne fait pas perdre ou gagner une affaire, mais qu'il est essentiel pour que les deux camps écartent les jurés qui pourraient leur être hostiles.

"Je pense que ce qu'il faut comprendre avant tout dans le processus de sélection des jurés, c'est qu'il s'agit surtout d'une élimination de jurés", dit Marcellus McRae, ancien procureur fédéral qui s'occupe maintenant des cas de défense de cols blancs pour le cabinet Gibson Dunn & Crutcher.

McRae dit que les avocats devront trouver qui, dans le groupe, "a toutes les capacités pour focaliser son attention sur les seules questions qui seront abordées devant le tribunal".

"On ne peux pas prévoir dès le début ce qui fera gagner une affaire", dit John T. Nockleby, directeur du Programme de Justice Civile à l'Ecole Juridique de Loyola, à Los Angeles. "Mais la sélection prépare le terrain pour que les avocats aient l'espoir d'avoir affaire à des citoyens réfléchis et impartiaux".

Alors que le procès pénal de 2011 s'est terminé par la condamnation du cardiologue Conrad Murray pour homicide involontaire, le procès civil sera plus centré sur le possible rôle du chanteur dans sa propre mort. Le procès sera aussi centré sur les problèmes financiers du chanteur, et sur le fait que AEG a trop influencé Murray, qui était à court d'argent.

Murray a été condamné pour avoir administré à Jackson une dose fatale d'anesthésiant dans la chambre du chanteur. Il était le médecin personnel de la star, en prévision de la série de concerts This Is It, mais le chanteur et AEG n'avaient pas encore signé le contrat à 150000$ par mois de Murray.

AEG nie la négligence. Son avocat, Marvin S. Putnnam, a déclaré que la compagnie ne pouvait pas prévoir que Murray allait donner à Jackson un anesthésiant de classe hospitalière à domicile. La mère de Jackson, Katherine, a déposé une plainte en son nom et au nom des trois enfants de son fils. Ses avocats ont estimé les dommages et intérêts à 40 milliards de dollars, mais ce sont les jurés qui détermineront le montant qui sera attribué à la famille.

L'affaire oppose la famille d'une superstar internationale à AEG, qui a joué un grand rôle de catalyseur pour redonner vie au centre-ville de Los Angeles, avec le Staples Center et le retour du football professionnel dans cette ville.

Plusieurs jurés potentiels ont été écartés parce qu'ils avaient des liens avec AEG, de même que le manager du fils de Diana Ross, proche amie de Michael Jackson.

Brian Panish, qui représente Katherine Jackson, vétéran de nombreux grands procès, a dit devant le tribunal que certaines personnes parmi les 104 avaient exprimé des opinions très fortes dans leurs questionnaires, ce qui pourrait les disqualifier.

Les interrogatoires directs des jurés sont susceptibles de susciter des réactions encore plus fortes

"Les tribunaux du Sud de la Californie et de Los Angeles en particulier offrent une sélection très éclectique de personnes", dit Philip Anthony, PDG d'une firme de consultants pour jurys, Decision Quest. "Une certaine sociologie se met en place quand un groupe de gens se rassemble à LA, ils agissent avec une certaine vitalité. Ils n'ont pas peur de porter un jugement sur les autres ou sur des événements".

Nockleby dit qu'idéalement les juges préfèrent avoir un mélange de personnes d'horizons différents, à condition qu'elles soient capable d'entendre une affaire et de décider en fonction des preuves et de la loi. Le processus de sélection démontre généralement la force du système du jury.

"On réalise alors que beaucoup de citoyens sont capable de rendre un jugement sur la vie, sur la mort, et oui, aussi sur d'énormes sommes d'argent", ajoute Nockleby.

Les questionnaires écrits fourniront aux avocats des deux camps des information très riches sur les jurés potentiels, comme par exemple s'ils ont déjà eu des problèmes financiers, ou leur propre expérience avec des médecins. Certains ont déjà requis des entretiens privés pour discuter de leurs problèmes.

Anthony dit que les questionnaires écrits sont efficaces pour obtenir d'une personne "l'intimité de ses propres pensées". Le plus efficace lors d'une sélection de jury est le questionnaire en tête-à-tête avec le juge, a-t-il ajouté, mais dans l'affaire Jackson les jurés seront interrogés dans une salle d'audience de 300 places.

Les questionnaires verbaux, de l'avis de tous, seront cruciaux. "Ils sont beaucoup plus ouverts et spontanés dans leurs réactions", indique Anthony.

McRae, qui a enseigné à Harvard, dit que les questionnaires directs sont une opportunité unique pour les avocats. "C'est le seul moment où les jurés répondent. On peut obtenir autant d'information que l'on veut de leur part".



Source : http://washingtonexaminer.com/qa-to-give-unique-insight-into-jackson-jury-pool/article/feed/2088768
Traduction PYC




avatar
Mikelle
Administrateur

Féminin Messages : 4694
Age : 46
Localisation : aupres des étoiles

http://michaeljacksonlovem.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: proces katherine jackson contre AEG (mjfrance)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum